Strange 52 de Lug

Comics-Lug sur Facebook



Des Super-Héros qui doutent d'eux-mêmes (article paru dans Strange 52 d'avril 1974).





Il fut un temps où la confiante Amérique s'identifiait à Superman, le justicier sûr de lui, de son bon droit, sûr de tenir la vérité. Aujourd'hui, l'Amérique doute d'elle-même, et cette remise en question se retrouve dans la Bande Dessinée.


Le combat que mènent les super-héros se déroule de moins en moins sur les planètes lointaines et de plus en plus sur la terre, et même dans les quartiers déshérités de New-York.


C'est ainsi que chez D.C., le grand rival de Marvel, les deux super-héros, Green Lantern et Green Arrow, sont interpellés par un pauvre noir : "Je sais ce que vous avez fait pour les peaux bleues, comment vous avez aidé les peaux oranges et les peaux pourpres. Les seules pour lesquelles vous n'avez rien fait, ce sont les peaux noires. Pourquoi ? Répondez, M. Green Lantern". Une autre fois, Green Arrow dit à son ami: "Oublie les galaxies et pense à l'Amérique! C'est un beau pays, riche, mais terriblement malade! Il y a des enfants qui meurent... des honnêtes gens qui tremblent de peur... des jeunes déçus. Dans les rues de Memphis un brave noir est mort... à Los Angeles un brave blanc est tombé! Il y a quelque chose qui ne va pas! Un horrible chancre dévore nos âmes."



Ce tournant c'est produit beaucoup plus tôt encore dans les magazines du Marvel Comics Group dont les héros n'ont jamais cessé de douter d'eux-mêmes. L'Araignée se demande s'il n'est pas paranoïque; il est souvent tenté, de même que Iron Man et Daredevil, d'abandonner et de redevenir un homme comme tout le monde.


Mais l'évolution d'Iron Man est plus spectaculaire. A l'origine, c'est un héros néo-capitaliste, symbole de l'Amérique industrielle, sûre de sa force technique et militaire, luttant contre les rouges et les dictateurs barbus des Caraïbes. Mais peu à peu le cadre des aventures d'Iron Man se déplace en Amérique même. Relisez les deux épisodes parus dans Strange 24 et 25.


Dans le premier, Iron Man tente en vain d'intéresser d'autres capitalistes à la lutte contre la pollution en leur présentant le film de son combat contre Namor le Prince des Mers. Mais ceux-ci refusent parce que ce n'est pas un investissement rentable!



L'épisode contre le Brandon va plus loin. Il décrit une véritable émeute raciale qui se produit alors qu'on va poser la première pierre d'un centre social. Le Brandon excite les noirs à la révolte et bien sûr Iron Man lutte contre lui, mais il découvre à la fin qu'un conseiller municipal touchait des pots de vin sur tous les marchés de construction. Les deux adversaires s'en vont dos à dos, mais le Brandon ne s'avoue pas vaincu. Il s'enfuit en disant: "La guerre n'est pas finie, l'histoire est avec moi et j'aurai mon heure". Et Iron Man s'en va, pensif: "Ce n'est pas son évasion qui me tourmente! Ce qui m'inquiète c'est de savoir par quelles erreurs notre société a pu engendrer quelqu'un comme lui!"


Les allusions à l'actualité politique sont fréquentes et Spiro Agnew l'ex-vice président des Etats-Unis est souvent la tête de turc des scénaristes.


Mais cette évolution est limitée par le "Comics Code" adopté par les éditeurs en 1954 et beaucoup moins sévère que notre loi du 16 juillet 1949. Stan Lee et Carmine Infantino (l'auteur de Batman) souhaitent une libéralisation de ce code qui leur permettrait de mieux reflèter dans leurs comics le monde d'aujourd'hui.


 

Voir aussi : L'âge de bronze / Les albums de l'Araignée / Iron Man in Strange 48 / Comic Box 4 / Daredevil / Iron Man / Iron Man 1 à 115 / Iron Man 1 à 115 (2) / Iron Man 1 à 115 (3) / Iron Man 1 à 115 (Fin) / Iron Man dans Tales Of Suspense / L'Araignée in Strange 47 / La censure aux Etats-Unis / L'âge d'argent / Les comics américains / Les éditions Lug / Les héros de Stan Lee / Namor chez Lug / Namor le Prince des Mers / Scarce 39 / Scarce 40 / Scarce 41 / Sp. Origines 133bis / Sp. Origines 136bis / Spider-Man / Fiche Spider-Man / Stan Lee / Stan Lee in Comic Box / Stan Lee raconte Daredevil / Walt et Louise Simonson parlent de Facteur-X /
 
 
 



Créer un site
Créer un site