Les archives Lug en PDF







 

Stan Lee raconte les origines des Super-Héros ! (Strange Spécial Origines 166bis d'octobre 1983. Avec Iron Man, Namor et le Dr Strange)Strange Spécial Origines 166bis des éditions Lug


 

Face au Prince des Mers


 

Cette fois-ci, nous vous présentons trois épisodes de Iron Man. Les deux premiers furent publiés dans Tales of Suspense et le dernier dans Tales to Astonish. Je ne me souviens plus, d'ailleurs, pourquoi nous changeâmes de titre pour la troisième partie. De toute façon cela n'a aucune importance puisque vous allez pouvoir lire ces épisodes dans leur intégralité.


Pendant des années, personne, à part moi, ne savait quelle étiquette accrocher au Prince des Mers. Etait-il un héros, ou un super-vilain ? Il avait en effet passé plus de temps à en découdre avec les "bons" qu'avec les "méchants".

 

En fait, c'est un tel faire-valoir que je n'ai jamais, pour ma part, pu résister à l'envie de l'opposer à nos vedettes. Je l'ai toujours considéré comme un héros. J'ajouterais même qu'il est le type du héros que je préfère : amer, incompris, exilé, solitaire, obsédé par l'esprit de vengeance. Aussi, autant vous prévenir à l'avance, attendez-vous à le voir faire encore maintes fois irruption dans nos histoires !

 

Et maintenant, quelques mots au sujet de notre vieux "Tête de Fer", si vous voulez bien pardonner une appellation aussi irrévérentieuse pour l'Invincible Iron-Man. Invincible ? Parlons-en ! Ce qualificatif auquel je tenais mordicus, m'a attiré pas mal de railleries dans le passé. Car en fait, ce pauvre Tony Stark a reçu plus de coups et a essuyé plus de défaites que tous nos autres héros réunis ! Je ne sais comment l'expliquer, mais à chaque épisode il semble être voué à la catastrophe. Il n'empêche que je trouve que "L'Invincible Iron Man" sonne bien et je pense qu'une fois qu'il a bandé ses plaies, et qu'il passe à la contre-attaque, il est réellement invincible.
Tales of Suspense 79 de Marvel Comics

J'ajouterai que l'armure de Tony a subi pas mal d'avatars dûs aux modifications que les différents dessinateurs qui ont pris les destinées de Tête de Fer en main ont cru bon d'apporter. Les problèmes qu'il a rencontrés avec son usine, ses transistors, ses petites amies, son cœur et ses innombrables ennemis auraient abattu plus d'un homme ; mais lui, il s'accroche et il continue. Après tout, n'est-ce pas cela, l'Invincibilité ?

 

Passons à l'histoire qui nous intéresse. Une fois encore Mr Stark est dans le pétrin. Inutile de m'étendre la-dessus vous saurez bientôt pourquoi. Mais je dois quand même vous mettre en garde afin que vous preniez patience. Le Prince des Mers n'apparaîtra qu'à la fin du premier chapitre. Mais rassurez-vous, il se passe tellement de choses que vous ne vous ennuierez pas.

 

Avant de vous laisser, je dois attirer votre attention sur les dessins fabuleux de Gene Colan qui a réalisé les deux premières parties. Vous avez sans doute remarqué, depuis le temps, que chaque dessinateur de Marvel possède un style personnel, original, unique. L'art presque cinématographique de Gene est célèbre et lui a valu de nombreuses récompenses.

 

Observez le naturel, le réalisme, l'extraordinaire puissance de ses dessins, n'avez-vous pas l'impression de voir des copies de photographies ? Plus on regarde ses étonnantes mises en page, plus il paraît évident qu'il est un fanatique du 7ème Art et qu'il utilise sa connaissance de la technique cinématographique pour des séquences qui vous donnent l'impression de voir un film se dérouler sous vos yeux. Si vous avez osé vous interroger sur les raisons du succès de Marvel, les pages qui suivent vous fourniront la réponse.

 

Et maintenant trêve de bavardages, la titanesque triple saga épique dans laquelle vont s'affronter Iron Man et le Prince des Mers va commencer. Et si le suspense est trop insoutenable, n'ayez crainte ! Je reviendrai à la fin de la première partie, au moment crucial, pour vous offrir une nouvelle page d'anthologie !



Plus dure sera la chute !


Fin de l'introduction, l'action commence !
Iron Man dans Strange Spécial Origines 166bis

Lord Krang est donc arrivé à ses fins et a enlevé Lady Dorma. Iron Man se retrouve face à face avec le Prince des Mers qui est fou de rage, car il pense que le Vengeur les a soustraits à sa vengeance. Je ne vois d'ailleurs pas pourquoi je vous raconte tout ceci qui deviendra clair comme de l'eau de roche lorsque vous aurez lu les pages suivantes. Je veux seulement écarter tout risque de confusion afin que vous puissiez jouir pleinement des magnifiques scènes de bataille qui vous attendent.

 

Comme d'habitude, ce pauvre Iron Man a des problèmes avec ses transistors, son armure et sa santé. Mais autant vous tranquilliser tout de suite à son sujet : il ne restera pas longtemps ce pauvre Iron Man. Nos héros n'ont pas l'habitude d'encaisser sans réagir et Tête de Fer ne fait pas exception à la règle. Je pense que la façon dont les choses vont se dérouler vous plaira. Le seul problème est le suivant : quel sera votre favori ? Namor ou Stark ? Peut-être vous en moquez-vous comme de l'an quarante, mais pour moi c'est toujours un épouvantable dilemme. Je n'arrive pas à choisir car je les aime tous les deux. Essayez d'imaginer l'inconfort d'une telle situation quand c'est vous qui écrivez l'histoire !

 

Et je tombe toujours dans le panneau. Je ne sais jamais qui je vais faire triompher. C'est pourquoi je m'efforce toujours de conclure par un match nul, ou presque nul.

 

Mais vous retenir plus longtemps serait inhumain, d'autant plus qu'après douze pages d'introduction – un record sans doute – vous avez bien mérité d'entrer dans le vif du sujet. Une fois de plus, je vous abandonne momentanément dans le tumulte grandissant de la bataille imminente. Nous nous reverrons avant d'attaquer la troisième partie !



Le pouvoir d'Iron Man


Je crois que vous allez aimer ça, car cette troisième partie nous montre le Vengeur Doré au meilleur de lui-même. Elle justifie amplement son nom : l'Invincible Iron Man.
Namor dans Strange Spécial Origines 166bis

Tout d'abord, je dois vous apportez une précision au sujet du dessin. Comme vous le remarquerez, et comme vous vous y attendiez, Gene Colan a réalisé les deux premières pages. Mais soudain, à la troisième page, le style change et vous pouvez le constater, c'est Jack Kirby à qui a échu la corvée de terminer l'histoire. Afin que vous ne pensiez pas qu'il s'agit d'un sinistre complot de la CIA ou du KGB destiné à vous plonger dans la confusion la plus extrême, je préfère vous expliquer tout de suite les raisons de ce changement. Gene Colan étant tombé victime de la grippe, nous demandâmes à Jack Kirby de servir de bouche-trou afin de remettre ce chef-d'oeuvre à temps à l'imprimeur. Simple comme bonjour, non ?

 

Je doute que vous puissiez trouver quelque part plus d'action au centimètre carré que dans les pages qui vont suivre. Nous ne pouvions faire moins puisqu'elles constituent la conclusion de notre feuilleton en trois parties dont nous vous avons tant rebattu les oreilles.

 

Avant de terminer, une autre précision d'importance vitale pour les archivistes qui nous liront. Non seulement notre ami Gene dû prendre le lit après avoir dessiné deux pages, mais votre humble serviteur dut, à son tour, partir pour une destination inconnue après avoir esquissé les grandes lignes du scénario de cet ultime chapitre. Ce fut donc à Roy Thomas qu'échut l'honneur de mettre un point final à cette tonitruante saga. Fait que j'aurais d'ailleurs ignoré si je n'avais pas lu le nom des auteurs sur la première page. Merci donc à ce bon vieux Roy. Si j'avais su qu'il écrivait si bien, je ne lui aurais pas laissé la place.

 

Votre patience va enfin être récompensée. Voici le troisième et dernier chapitre de la monumentale bataille entre Iron Man et le Prince des Mers. Et que le meilleur gagne. Imperius Rex !




 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site