Comics-Lug sur Facebook







Blade la série

Blade 

Le passage du film à la série TV  (tiré du magazine Series TV n°37 de décembre/janvier 2008)



Krista Starr (Jill Wagner - Stargate Atlantis) revient d'Irak pour apprendre la mort de son frère jumeau dans des circonstances mystérieuses. Son enquête la conduit à comprendre qu'il se laissait mordre par des vampires dans l'espoir qu'un jour, ils en fassent l'un d'eux. Sa curiosité finit par éveiller l'attention du bourreau de son fère, un dénommé Marcus (Neil Jackson - Sugar Rush), puissant caïnite membre de la Maison de Chton, qui décide de faire de Krista une vampire. Mais Blade (Kirk Jones - Over there) la prend sous son aile en lui injectant le même sérum qu'il utilise sur lui-même pour refreiner ses pulsions. Dès lors, ils décident d'oeuvrer ensemble à la destruction de la Maison de Chton et de son maître.



Qui va à la chasse

Après une brillante carrière au cinéma sous la forme d'une trilogie, Blade s'attaque au petit écran par le biais d'une adaptation signée par le scénariste des films, David S. Goyer. "Durant la production des longs métrages, explique-t-il, New Line Television m'a contacté pour travailler sur une version télévisée. Mais je n'arrivais pas à trouver un traitement adapté à un tel format. Petit à petit, j'ai imaginé une histoire tournant autour d'un agent double travaillant avec Blade et infiltrant les vampires afin de mieux les combattre. Je voulais créer quelque chose de très feuilletonesque, mais la chaîne ne voulait pas de ce concept".

Dans les premiers temps, il est question que Wesley Snipes et Jessica Biel soient au générique de la série. Mais pour diverses raisons contractuelles et personnelles, les deux comédiens jettent l'éponge assez rapidement. En l'absence de véritables têtes d'affiche, les producteurs sont contraints de revoir leurs ambitions à la baisse, ce qui incluait un budget pour les effets spéciaux nettement inférieur et la défection de la chaîne Showtime. Pour autant, la présence de Goyer en qualité de scénariste et producteur parvient à convaincre de la viabilité du projet. "Par chance, Spike TV cherchait à faire ses premiers pas dans le domaine des séries et Blade semblait tout indiquée pour son public, explique Goyer. J'ai contacté mon ami Geoff Johns, avec qui j'avais travaillé sur le comic JSA, afin qu'il m'aide à écrire le scénario du pilote. Une fois la série officiellement confirmée, Geoff en est devenu scénariste et producteur".

Restait le problème épineux de la distribution. Parvenir à remplacer Wesley Snipes dans le rôle-titre allait s'avérer délicat, comme le raconte Goyer : "Nous savions que la distribution allait nous poser problème après son désistement. Nous avons rencontré des centaines d'acteurs avant que le nom de Kirk Jones ne sorte du lot. Il est très différent de Wesley, tout en étant un fan absolu du comic." Encore fallait-il qu'il parvint à s'approprier le personnage en faisant oublier son prédécesseur, qui est, pour beaucoup, l'incarnation de Blade.


La nuit du chasseur

Kirk Jones entame sa préparation en regardant les trois films afin de s'imprégner de l'ambiance et de son alter ego. "C'est en regardant les films que j'ai pris conscience du défi à relever, raconte-t-il, tout en sachant que nous cherchions à imposer un nouveau personnage. Evidemment, Blade reste Blade, mais avec un autre comédien dans le costume. Je pourrais comparer ça à Michael Keaton interprétant un Batman différent de celui de Christian Bale. Partant de là, je me suis dis que je devais aller de l'avant et proposer la meilleure composition possible sans chercher à fuir ou à favoriser la comparaison. Cela m'a pris quelques épisodes avant d'y parvenir, mais je pense aujourd'hui que notre Blade possède son identité propre."

Davis S. Goyer partage la même vision des choses, conscient qu'il est de l'ampleur de la tâche et du fait qu'il faille un certain temps à une équipe - qu'il s'agisse des scénaristes ou du casting - pour pleinement entrer dans l'univers et les personnages. "Il nous a fallu environ cinq épisodes pour nous sentir pleinement en confiance et libres de nos mouvements, explique-t-il. Avant cela, nous ne pouvions que proposer ce que nous étions capables de produire de meilleure, tant au niveau des combats que des intrigues. Par la suite, je pense que les épisodes sont devenus mieux maîtrisés, plus intéressants et construits."





Dent creuse

Mais toutes les meilleures intentions du monde ne peuvent prévenir un naufrage presque inévitable. Pourtant, la série démarre sur les chapeaux de roues, enregistrant une audience de 2,5 millions de téléspectateurs lors du pilote.

Malheureusement, la suite est mons glorieuse avec une abdication inéluctable du public, qui peine à suivre les aventures rocambolesques du chasseur de vampires. Spike TV, peu convaincue par le résultat forcément en-deçà de ses attentes, laisse planer le doute quant à un renouvellement de la série. Finalement, le couperet tombe et Blade est annulée après douze épisodes souvent fastidieux et à la réalisation maladroite. Si l'action est au rendez-vous, l'ensemble de l'entreprise laisse à désirer. Dialogues insipides, intrigues prévisibles, personnages fantasques et effets spéciaux laborieux, rien ne semble être en mesure de stopper l'hémorragie artistique. Les raisons avancées par l'équipe sont diverses - budget inexistant, manque de temps, désaveu de la chaîne - et ajoutent à l'amertume de ce rendez-vous manqué. Et tandis que Sci-Fi diffuse en France l'unique saison, celle-ci profite d'une édition DVD en zone 1 proposant une version plus violente et sexy de la série, inédite à la télévision.


Blade - USA / 1ère Dif. US (Spike TV) : juin 2006 / 1ère Dif. Fr (Sci-Fi) : septembre 2007 / Créateur : David S. Goyer / Avec : Kirk Jones, Jill Wagner, Neil Jackson, Jessica Gower



 

Voir aussi : Superminds / L'Incroyable Hulk / Les Héros en Séries / Les films super-héros de 1978 à 1992  /  Les films de super-héros 1992-2000  /  DC Comics Vs Marvel  /  Marvel, champion du Black Power ?  /  Interview de Gene Colan (1)
 
 
 



Créer un site
Créer un site