Comics Lug
 




Comics-Lug sur Facebook                                                                                                                           Qui était Lug ?     Glossaire des Comics      Index Alphabétique     CONTACT 
 
Comics-Lug sur Facebook



 
Article paru dans le fanzine Scarce 54 de l'hiver 1998.

 

La tradition Marvel    (1ère partie)Quasar



Qu'un personnage aussi insignifiant et ringard que Quasar ait pu intégrer les Avengers, avoir droit à son propre mensuel et participer à quelques crossovers d'envergure, défi un peu les lois statistiques. La carrière, longue autant qu'erratique, du "cosmic avenger" doit tout à l'obstination d'un homme qui, jusqu'en aôut 1996, fut le second personnage de Marvel, Mark Gruenwald.



Né le 18 juin 1953 à Oshkosh (Wisconsin), Mark Gruenwald reconnaît avoir été marqué par Fantastic Four 4, son premier contact avec l'univers Marvel. Il débute en 1978, comme assistant éditorial (assistant éditor), poste consistant, en gros et vaguement, à courir entre les bureaux de personnes comme Marv Wolfman, Steve Gerber, Roy Thomas, Archie Goodwin et Jim Shooter, quelques grandes signatures de Marvel des années soixante-dix. Une fois la structure stabilisée autour du "Manitou" Jim Shooter, Gruenwald devient l'assistant attitré de Denny O'Neil puis de Tom DeFalco, suivant d'ailleurs plus ou moins l'ascension de ce dernier qu'il finira même par remplacer.


Plus ou moins, car il assure le gros du travail de la rédaction de l'encyclopédique Marvel Universe, ce qui lui vaudra la considération de ses camarades de jeu et assoira sa réputation de "dictionnaire vivant". Son accession au titre envié d'editor, au début des années quatre-vingt, lui permet de superviser quelques grandes pages de Marvel : les Captain America de DeMatteis, les Thor de Simonson, les Avengers de Stern, parmi d'autres comics où sa présence est souvent gage de qualité. Ses prestations en tant que scénariste comptent des travaux assez divers, comme Spider-Woman, Marvel Two-in-One, Thor, Bizarre Adventures, Hawkeye (une mini-série qu'il dessine aussi), Squadron Supreme et DP7, cette dernière série pour le New Universe. Cependant, son travail le plus célèbre reste celui qu'il effectue sur Captain America 307-443 (juillet 1985 à novembre 1995). Son séjour prolongé sur le personnage a soulevé de nombreuses réactions, des acclamations enthousiastes aux huées véhémentes. Laissant la place à Mark Waid, il s'investit davantage encore dans ses responsabilités éditoriales, récupérant notamment sous son tutorat Avengers à partir du numéro 400. Il est encore là pour superviser "Heroes Reborn", et la reprise de son personnage fétiche par Rob Liefeld, quand une crise cardiaque le fauche à la fin du mois d'août 1996.


Quasar, de son côté, est un pur produit Marvel, plongeant ses racines dans le passé tortueux de la compagnie (comme d'autres seconds couteaux à l'image de Ka-Zar, Black Knight ou Doctor Druid...). Au départ était le Marvel Boy des années cinquante, alias Robert Grayson, adolescent détenteur de bracelets énergétiques qui lui permettent de faire des merveilles (d'où son nom). Dessiné par Russ Heath puis Bill Everett, il fait alors les beaux jours de Marvel Boy auquel succède très rapidement Astonishing Tales, au total six numéros parus entre décembre 1950 et octobre 1951. Dans le Marvel post-1961, Marvel Boy ne fait que deux petites apparitions : Fantastic Four 164-165 (novembre-décembre 1975 - Nova 68-69), écrits par Roy Thomas, dans lequel il devient fou et, sous l'identité du Crusader, sème la terreur avant de disparaître dans une explosion d'énergie ; puis What If ? (vol.1) 9 (juin 1978 - album Arédit Et si Jane Foster avait trouvé le marteau de Thor ?), à l'occasion duquel Don Glut relate l'hypothétique rencontre des héros des fifties, constituant la première version d'un groupe appelé... les Avengers. Bref, malgré la bonne volonté de ces deux scénaristes, Marvel Boy reste et demeure un personnage éminemment oubliable.



Cependant, et dès janvier 1978, les mêmes Thomas et Glut se retrouvent sur Captain America 217 (Captain America 2, collection Marvel Color), numéro dans lequel nous est présenté un groupe de super-agents du SHIELD. Parmi ces personnages, un nouveau Marvel Boy... On apprendra plus tard que les bracelets du Marvel Boy originel, récupérés par Reed Richards (Fantastic Four 165), sont passés entre les mains de Tony Stark puis de Gilbert Vaughn, scientifique du SHIELD qui, parvenu à en comprendre le fonctionnement, a pris comme cobaye son propre fils, Wendell, en guise de démonstration. Ce dernier, greffé à jamais aux bracelets, est enrôlé par le SHIELD où il commence une discrète carrière de super-agent. Après la dissolution de ce groupe, Wendell Vaughn est recommandé par Captain America pour assurer la sécurité du mystérieux "Pegasus Project". C'est à l'occasion d'un détour par Incredible Hulk 234 (avril 1979 - inédit) que Marvel Boy adopte le nom de Quasar. Dans le courant de la même année, il rencontre The Thing dans les pages de Marvel Two-in-One 53 (Spécial Strange 30), rencontre orchestrée par celui qui va devenir son principal promoteur, Mark Gruenwald.


Ce dernier, associé à son éternel complice Ralph Macchio, s'installe à demeure sur Marvel Two-in-One, qui connaît alors une valse de scénaristes et de dessinateurs nuisant considérablement à sa continuité. Macchio nous avait déjà présenté le "Pegasus Project" dans les numéros 42-43 de la série (Spécial Strange 28-29), univers de huis-clos qui remplit à merveille le cahier des charges du mensuel : des intrigues en plusieurs parties et un personnage invité dans chaque nouvel épisode. Dans Marvel Two-in-One 53-58 (Spécial Strange 30-35), Ben Grimm (The Thing), Wendell Vaughn (Quasar) et Bill Foster (Giant-Man) affrontent diverses menaces venues mettre en péril la sécurité du projet. Le rythme est soutenu, le dessin de Byrne et de Pérez qui se succèdent y étant pour beaucoup, et c'est avec brio que Gruenwald et Macchio rendent cette série passionnante. Mieux, les personnages secondaires y trouvent un relief inattendu.


Le "Pegasus Project" est une institution scientifique vouée à l'étude des sources d'énergies nouvelles que pré-suppose l'existence des super-pouvoirs. Mais il ne s'agit pas d'une structure pénitentiaire et les évasions des super-vilains qui y sont gardés s'avèrent nombreuses. Régulièrement, des problèmes surviennent auxquels Quasar doit faire face. On l'aperçoit notamment dans Dazzler 9-10 (Titans 43-44) et Marvel Team-up 113 (Spécial Strange 43). Dans Marvel Two-in-One 67 (Spécial Strange 44), Ben Grimm confie la Serpent's Crown à Quasar et à l'équipe scientifique du projet. Dans le numéro 73 (Spécial Strange 50), les responsables commencent à songer à évacuer les prisonniers vers un véritable centre de détention. Dans Marvel Two-in-One 5 (1980 - inédit), Quasar est possédé par la Serpent's Crown. Démissionnaire, il laisse sa place au Guardsman et disparaît du Marvel Universe...


                                                                                                                                                                              A suivre...



 

Voir aussi : Les 4 Fantastiques  /  Steve Gerber  /  Roy Thomas  /  Archie Goodwin  /  Interview de Denny O'Neil  /  Marvel de A à Z  /  Interview de Simonson  /  Spider-Woman chez Lug  /  La série What If ?  /  Hulk  /  Spécial Strange  /  John Byrne  /  Dazzler  /  Titans  /  Projet Pegasus
 
 
 



Créer un site
Créer un site