PSYLOCKE

 
 

Nom : Elisabeth "Betsy" BraddockLa mutante Psylocke des X-Men

 

Née à Maldon, dans le comté d'Essex, en Angleterre

 

Première apparition : Captain Britain 8 (décembre 1976)



 

Issue de l'aristocratie anglaise, Elizabeth Braddock a des cheveux violets et elle s'est réincarnée dans la peau d'une ninja asiatique. Elle sait se montrer aussi douce qu'elle est instable – et parfois violente – dans les situations extrêmes.



 

"Je pense que si l'on avait la chance de raconter l'histoire de Psylocke, ce serait bien de commencer par sa genèse, afin de la comprendre. L'histoire pourrait se dérouler juste au moment où elle quite l'université. On la verrait juste avant que sa famille ne meure et on comprendrait l'étendue de sa perte. Puis on la verrait prendre conscience de ses pouvoirs et de sa puissance. Je pense que ce serait une bonne histoire à raconter. J'aime l'idée qu'elle serait devenu ainsi parce qu'elle a tout perdu, alors même qu'elle vient d'une famille respectable." Ainsi parlait Olivia Munn peu avant la sortie du film "X-Men : Apocalypse" en mai 2016. L'actrice américaine s'était un peu (voire, beaucoup) laissée déborder par son enthousiasme pour le personnage qu'elle incarnait à l'écran. Avant toute chose, les chances de voir un film centré sur Psylocke sont aussi nombreuses que les cheveux sur le crâne de Charles Xavier dans sa version fauteuil roulant. Il ne s'agit pas d'un personnage phare de Marvel et de plus, ce qu'on a vu d'elle dans "Apocalypse" ne donne pas envie de creuser plus profond. Et puis, clairement, Olivia Munn ne connaissait absolument rien de la vie d'Elizabeth Braddock. Elle n'a pas "tout perdu " au moment de la mort de ses parents et contrairement à ce que le film a montré, elle n'a jamais mis un pied dans le camp des méchants.

 

La femme aux deux vies

On l'a dit, Psylocke n'est pas un personnage majeur de Marvel mais il n'empêche qu'elle a une grande histoire à raconter et quelques beaux exploits à son palmarès. Bien qu'elle ait été créée en 1976, elle compte déjà deux vies bien distinctes. Dans la première, elle est une fille d'aristocrate anglais, élevée dans le confort avec ses deux frères, son aîné Jamie et son jumeau Brian. Si effectivement, ses parents meurent durant son adolescence, sa vie ne s'en trouve pas chamboulée puisque sa fortune est déjà assurée et son avenir tracé. Là où les choses commencent à évoluer sérieusement, c'est quand elle découvre que Brian n'est autre que Captain Britain, protecteur de la Grande-Bretagne. Le choc réveille en elle des dons de télépathie. Effet second de son pouvoir mutant, ses cheveux blonds deviennent violets ! Après quelques aventures sur son île natale, elle rejoint les rangs des X-Men. Au cours d'une aventure, elle est kidnappée par l'extraterrestre Mojo, qui lui lave le cerveau et remplace ses yeux par des caméras afin de filmer les exploits de son équipe.

 

Arrive alors la deuxième partie de sa vie : après une aventure mouvementée, elle tombe dans les griffes de La Main (vu dans la série "Daredevil"). Le chef de cette dernière veut réincarner l'esprit de son amour défunt, Kwannon, dans le corps de Betsy. Mais l'intervention d'une tierce personne bouleverse la donne et l'héroïne se retrouve dans le corps de l'asiatique Kwannon. Même si elle a conservé sa personnalité et ses souvenirs, Betsy a changé. Elle est devenue plus froide, plus cynique et plus violente. La bourgeoise anglaise a cédé la place à une rebelle prête à tuer tous ceux qui se mettent en travers de son chemin. Elle a d'ailleurs intégré avec grand plaisir les rangs de X-Force, équipe comprenant Wolverine, Deadpool ou Angel et menant des expéditions punitives contre ceux qui menacent les mutants. Finalement, Psylocke mérite bien un film solo !

 

Fatale dans tous les sens du terme

A la base, Betsy est uniquement télépathe, ce qui signifie qu'elle peut lire les pensées d'une personne ou contrôler son esprit. Elle a ensuite développé des dons de télépathie lui permettant de quitter son corps pour atteindre le monde astral. Et qui peuvent aussi se matérialiser en une dague (ou une épée) d'énergie faisant disjoncter les synapses de ses victimes. Depuis qu'elle a investi le corps de Kwannon, elle est devenue une athlète de niveau olympique maîtrisant toutes les formes de combat. Elle qui ne portait que des armures – elle n'aimait pas du tout le corps-à-corps quand elle était encore une "bourgeoise anglaise" - est désormais vêtue d'un costume très moulant et réduit à sa plus simple expression pour mieux combattre.


 


Voir aussi :  X-Men 1 de Claremont et Lee  /  Captain Britain Les albums des X-Men


 

 
 



Créer un site
Créer un site