Mustang

 



Les éditions Lug (créées par Vistel et Navarro) décident en 1966 de créer une revue qui servira à publier des rééditions d'histoires anciennes. Il s'agit de  Mustang . (N°1 en août 1966 en 13 x 18 cm, noir et blanc). Par ce biais, l'éditeur cherche à amortir ses anciens titres en les faisant connaître à de nouveaux lecteurs. Les rééditions commencent  avec Hondo, Cochise, Bourask et Za le Fort. Elles se poursuivron

Petit format Mustang 1 des éditions Lug

t avec des bandes passées inaperçues lors de leur première publication (Rodeo, Spécial Kiwi...).

 

En 1980, Lug decide de créer un périodique consacré au super héros inventés par Jean-Yves Mitton (voir interview). Pour démontrer à leurs lecteurs que « les studios français sont eux aussi capable de créer des super-héros à la Marvel ». Celui-ci doit s'appeler Sup'Héros. Mais vu le peu de succès de la formule actuelle de Mustang, il est décidé d'intégrer ces super-héros made in france dans celle-ci (Mustang N°54 en avril 1980 jusqu'au N°70 en octobre 1981 , format comics 17 x 24 cm et en couleurs).

 

Mustang 54 de Lug avec Photonik, Mikros et MustangLa création de Jean-Yves Mitton (John Milton) se nomme Mikros, qui aura pour compagnons d'aventure Saltarella et Crabb. L'autre super-héros est Photonik, créé par Cyrus Tota.
 
 

Il y aura aussi Ozark par Franco Oneta, un super-héros d'origine indienne. Cette série fut vite remplacée par Cosmo, une création SF de Jean-Yves Mitton.


 

Marcel Navarro a été le superviseur de ces 17 numéros qui ont vu naître deux dessinateurs de grand talent : Jean-Yves Mitton et Cyrus Tota.


Mais les bonnes choses ont une fin et en octobre 1981 la revue cesse de paraître sous cette forme, faute de rentabilité.
Elle revient à son format d'origine. Mais Mikros paraît désormais dans le mensuel Titans et Photonik dans Spidey. Cela montre le respect de Lug envers les fans de ces 2 séries.

 

 
Mustang retrouve donc son format d'origine en noir et blanc (N°71 de février 1982), avec des rééditions comme Tex des studios Bonelli (paru auparavent dans Ombrax) ou Zagor.

 

Mais cela ne suffit pas à sauver la revue qui disparaît en novembre 2003. Elle était une des dernières revues publiées par Semic, successeur de Lug depuis janvier 1989.

 




 



Créer un site
Créer un site