Hulk et Thor dans le Retour de l'Incroyable Hulk
Le Retour de l'Incroyable Hulk. Cherche pas, t'as Thor



Avant Kenneth Branagh, il y eut Nicholas Corea. Avant Chris Hemsworth, il y eut Eric Kramer. Ou comment le dieu du tonnerre est apparu sur le petit écran il y a 23 ans, grâce à l'incroyable Hulk.


Avant le long-métrage de Kenneth Branagh, le dieu du tonnerre était déjà apparu en chair et en os sur le petit écran une toute première fois. C'était en 1988, dans Le Retour de l'Incroyable Hulk. Ce téléfilm marquait en fait le retour du duo Bill Bixby/Lou Ferrigno sur le petit écran : la série L'Incroyable Hulk avait été annulée au terme de 5 saisons de bons et loyaux service sur la chaîne CBS, mais demeurait toujours populaire 6 ans après. Cette nouvelle production pour la chaîne NBC marquait donc une volonté de lancer une véritable série de téléfilms autour du personnage, mais devait également servir de rampe de lancement pour d'autres séries télé basées sur des héros Marvel, à commencer par Thor. On appelle cela un backdoor pilot.


L'incroyable team-up

Et c'est là que ça commence à se gâter. Tout comme la mythologie de la créature née de l'irradiation du Dr Banner par les rayons gamma avait été considérablement modifiée pour sa transposition télé, il en sera de même pour le fils d'Odin. Dans ce téléfilm écrit, produit et réalisé par Nicholas Corea (déjà à l'oeuvre sur la série), Banner est contacté par un certain Donald Blake, l'un de ses anciens étudiants. Blake lui révèle qu'il a découvert un étrange marteau : grâce à lui, il peut faire apparaître un guerrier viking appelé Thor. Celui-ci ne quittera pas Blake tant qu'il n'aura pas réussi à prouver sa valeur pour enfin rejoindre Asgard. En attendant, Thor et Hulk vont faire équipe pour aider Banner à échapper à une organisation criminelle...


Si le nom de Donald Blake vous est familier, c'est qu'il s'agit bien du nom de l'alter ego de Thor dans le comic book. Mais alors que les deux noms cachent en fait un seul et même homme dans la version papier (un peu à la manière de Clark Kent et Superman), le téléfilm en fait deux individus distincts, interprétés par deux acteurs différents : Steve Levitt incarne Blake, tandis qu'Eric Kramer donne vie à Thor, 23 ans avant Chris Hemsworth. La situation permet d'imaginer des scènes - qui se voudraient drôles - dans lesquelles le gringalet Blake discute avec le musculeux Thor et essaye de lui tenir tête.


Nanard le Viking


Là où Thor est initialement un personnage en décalage avec les Terriens à cause notamment de son ton très princier (voire carrément pompeux), le Thor de ce téléfilm est un gentil barbare un peu neuneu. Une sorte de Hulk mignon en somme. Pour couronner le tout, Thor est affublé d'un costume de carnaval, avec un supplément "épaulettes en fourrure" offert en cadeau. Inutile de préciser que le marteau Mjölnir lui servira seulement à faire le coup-de-poing et jamais à s'envoler... Bref, l'un des épisodes les plus ringards de l'Incroyable Hulk. Résultat des courses : Hulk vainqueur par K.O. ! Thor n'aura jamais droit à sa série, mais Hulk reviendra encore pour deux autres téléfilms. Le suivant, intitulé Le Procès de l'Incroyable Hulk, tente à nouveau le coup du backdoor pilot : Hulk fera cette fois équipe avec un avocat aveugle du nom de Matt Murdock, alias Daredevil. Plus réussie, cette deuxième tentative n'aura pourtant pas plus de chance puisque Daredevil n'aura pas non plus droit à sa série. Le troisième et dernier téléfilm (La Mort de l'Incroyable Hulk) rendra Banner à sa solitude.

                                                                                Article paru dans le magazine Geek n°12.



 
 
Voir aussi : Superminds / Les Héros en Séries / Les films super-héros de 1978 à 1992  La série Daredevil  Hulk : trois acteurs pour un rôle (1)  Hulk : 3 acteurs pour un rôle (2)  Les films de super-héros 1992-2000  DC Comics Vs Marvel   Fiches SH Sp. Origines 160bis   L'Abomination
 

 
 



Créer un site
Créer un site