Comics-Lug sur Facebook

 

LLe Bouffon Verte Bouffon Vert




Le premier Bouffon Vert fut Norman Osborn, créé par Stan Lee et Steve Ditko. Il fut considéré à juste titre comme le pire ennemi de Spider-Man. Le Bouffon Vert est un super-vilain avec des armes ressemblant à des chauves-souris et des citrouilles. Le Bouffon Vert est apparu dans plusieurs films : Spider-Man de Sam Raimi (2002), Spider-Man 3 (Sam Raimi) ainsi que The Amazing Spider-Man 2 (2014). Dans ces deux derniers films, c'est Harry Osborn, le fils de Norman, qui reprend le costume du Bouffon Vert (Harry Osborn apparaît la première fois dans Amazing Spider-Man 31 en 1965, en France dans Strange 29 de mai 1972).


Le Bouffon Vert apparaît dans The Amazing Spider-Man 14 (Juillet 1964) qui chez Lug est paru dans Marvel 9 de décembre 1970 puis dans l'album n°1 de l'Araignée en 1977. Son identité est alors inconnue. Sa grande popularité pousse Stan Lee à le faire réapparaître dans les numéros suivants, numéros devant faire la lumière sur son identité. Mais Stan Lee et Steve Ditko était en désaccord sur cette question. Selon la légende, Lee voulait quelqu'un que Peter Parker connaisse, tandis que Ditko voulait un étranger pour plus de réalisme. Ditko a dit : "Je devais avoir des idées très précises : qui il était, quelle était sa profession et comment l'intégrer dans l'univers de Spider-Man".

Steve Ditko a quitté la série au n° 38, avant de pouvoir révéler l'identité du Bouffon Vert. C'est au n°39 (1966) que l'on apprend que le Bouffon Vert est Norman Osborn (paru dans Strange 37 de janvier 1973), un personnage qui est apparu deux numéros avant (Strange 35 de novembre 1972) en tant que père de Harry Osborn, l'ami de Peter Parker.


Dans l'histoire titrée "The Night Gwen Stacy Died" (The Amazing Spider-Man 121-122 en 1973, Strange 104 de août 1978), le Bouffon Vert tue Gwen Stacy et meurt ensuite en combattant Spider-Man. Harry Osborn, par la suite, prendra la place de son père dans le costume du Bouffon Vert. Bien plus tard, Roger Stern créera le Super-Bouffon, devenant à son tour l'ennemi juré de Spider-Man. Au cours de la "Saga des Clones", on apprendra même que le BouffoStrange 29 de Lugn Vert originel est toujours vivant. Norman Osborn reviendra sous l'identité du Iron Patriot dans Dark Avengers en mars 2009. Puis sous celle du Super Adaptoïd en avril 2012 dans Avengers 23 et dans Superior Spider-Man en tant que Goblin King (Juillet 2013).

En raison de la "Formule Bouffon Vert", Norman Osborn possède une force surhumaine (Il peut soulever 9 tonnes), une augmentation de sa vitesse, de ses réflexes, son endurance et de sa capacité de guérison. Bien que plus lente que celle de Wolverine, elle peut néanmoins régénérer ses tissus et organes endommagés. Son intelligence a été amélioré au plus haut niveau, mais au prix de sa santé mentale. Son implication avec le "Gathering of the Five" lui fit perdre peu à peu le sens de la réalité. Mais il est en mesure de maintenir sa santé mentale à l'aide de patchs dermiques. Quand il n'est pas perturbé mentalement, Norman Osborn est un homme d'affaires rusé, fin stratège et très doué en électronique, mécanique et chimie.




Le planeur du Bouffon Vert

Dans la première apparition du Bouffon Vert (The Amazing Spider-Man 14), il ne monte pas encore le planeur que l'on connaît. C'est lors de sa deuxième apparition (Amazing Spider-Man 17), qu'il chevauche son planeur si familier en forme de chauve-souris. Les contrôles de la machine sont situés derrière la tête de l'aile volante. Le Bouffon Vert est retenu à par des agrafes électromagnétiques disposées sur les ailes du planeur. Très maniable, il se dirige principalement en se penchant d'un côté ou de l'autre. Le Bouffon Vert ajouta plus tard des commandes vocales reliées à son masque. La vitesse maximale est de 140 km / h, il peut supporter une charge d'environ 180 kg, mais il peut soulever plus pour de très brèves périodes de temps.
Le planeur possède un large éventail d'armes, tels des missiles, des mitrailleuses, des lames, un lance-flammes et un lanceur de bombes-citrouille.



Les bombes citrouille

La bombe citrouille, une fois jetéé, s'enflamme presque sans bruit et produit assez de chaleur pour faire fondre une tôle d'acier de 76 mm d'épaisseur. Le Bouffon Vert possède aussi des chauves-souris-rasoir dans un sac qu'il appelle son "Sac de Trucs". Il dispose d'autres bombes-citrouille, incluant des bombes qui éjectent du gaz. Certaines du gaz hallucinogènes, d'autres un mélange qui neutralise le super-sens d'araignée de Spider-Man. Tous ces éléments sont recouverts d'un revêtement en plastique léger.


 





 
 
 



Créer un site
Créer un site