Comics-Lug sur Facebook


 

Une Vie de Robot     (tiré de Scarce 49)La Vision et la Sorcière Rouge



Parmi les multiples créations de Roy Thomas qui paseront à la postérité, The Vision tient une place à part, tant ce personnage est à la croisée de beaucoup de chemins.



Apparu dans Avengers 57, The Vision, l'androïde implacable au centre de la nouvelle génération d'Avengers que Thomas met en scène, est primordial pour ce que l'on pourrait appeler les deux grandes vagues globalisatrices de la série. Par vague globalisatrice, nous entendrons la volonté d'un scénariste d'ordonner les concepts et les personnages afin de leur donner une plus grande cohérence. Cela permet d'enrichir la série, de la faire évoluer, tout en fournissant des explications, parfois lourdes, qui permettront d'intégrer les nouvelles idées dans l'univers déjà foisonnant de Marvel. La première vague globalisatrice est due à Thomas, la seconde à Englehart. On pourrait en distinguer une troisième, plus discrète et concernant des personnages plus secondaires (les Eternals, Immortus et Kang...), dans le travail de Roger Stern.


Roy Thomas nous présente Vision, dans Avengers 57-58, où il brosse en quelques pages les liens entre Hank Pym, le robot Ultron et le nouveau venu. En deux mots, Pym, génie scientifique touche-à-tout, non content de faire dans la biochimie, se targue aussi de cybernétique et crée Ultron, un robot très évolué qui devient rapidement indépendant et plus ou moins mégalomane, maladie fréquente chez Marvel. Ultron se dresse contre Pym et les Avengers, bien sûr, mais, se sentant naître des envies de démiurge, il cherche à son tour à créer la vie, une vie artificielle comme il se doit, à l'image du créateur qu'il souhaite devenir. C'est en quelque sorte le mythe de Frankenstein dupliqué à l'infini, mythe qui semble avoir passionné Thomas. La créature accède au rang de créateur en façonnant The Vision. Il faudra attendre Englehart pour avoir le fin mot de l'histoire, auquel Byrne viendra sur le tard apporter quelques précisions. Dans Avengers 133-135, nous apprenons qu'Ultron a utilisé le corps de l'ancienne Human Torch et les données mémorielles (brain patterns) de Wonder-Man pour fabriquer The Vision, avec l'aide contrariée du professeur Horton, créateur de Human Torch. C'est vraisemblablement la version à laquelle songeait Thomas, qui avait glissé quelques indices durant son séjour sur la série. Dans West Coast Avengers 50, Byrne décrète qu'Ultron n'a fait que reproduire un androïde d'après Human Torch, une altération qui permettra au même Byrne de justifier son jeu de massacre, mais surtout de ramener Horton et sa créature, la Human Torch du Golden Age.



The Vision est dans l'oeil de la tourmente. Hybride de Human Torch et de Wonder Man, il est prit à parti par le Grim Reaper qui accuse les Avengers d'être responsables de la mort de son frère Wonder Man (Avengers 52), mort survenue au numéro 9. Tous ces élèments disparates se cristallisent autour de The Vision qui, par sa seule présence, devient catalyseur d'action et d'ennuis. Les attaques répétées du Grim Reaper et d'Ultron ont longtemps eu pour prétexte cette vague affiliation "familiale", le premier voyant dans l'androïde un ersatz malsain et contre-nature de son frère, qu'il cherche contre vents et marées à ressusciter (Avengers 78-79, 107-108, 160, West Coast Avengers 2, 65...). Si Black Talon (deuxième du nom) parvient à rendre la vie à Wonder Man (Avengers 151), cela ne calme pas les ardeurs destructrices du Grim Reaper, qui trouve la mort dans West Coast Avengers 2, mais reviendra d'outre-tombe, la "zombification" lui fournissant un nouveau prétexte pour cracher sa bile. Quant au second, Ultron, entre deux projets de conquête du monde, il poursuit son obsession maladive de créer une vie artificielle capable de supplanter la vie organique qu'il exècre. Dans ce but, il fabriquera Jocasta, pensant y déposer l'esprit de The Wasp (ce qui n'est pas le meilleur choix...) pour s'en faire une compagne. S'il reproduit les techniques utilisées pour The Vision, il reproduit aussi le schéma narratif développé par Mary Shelley dans son roman Frankenstein. Mais depuis ces événements rocambolesques (Avengers 161-162, 169, 171, 201-202), Ultron a quelque peu abandonner ses rêves de gloire, revenant parfois dans West Coast Avengers (1, 2, 7, 65-68, et surtout 89-91, où il nous ressert le coup de Jocasta avec cette fois Mockingbird dans le rôle principal) mais sans motivations, un peu comme si le filon était épuisé.


A l'origine de la seconde vague globalisatrice, Englehart arrive à rendre cohérents bien des éléments disparates, notamment grâce à la saga de sa Celestial Madonna. The Vision, compagnon puis mari de l'une des trois candidates au titre de Madonne, constitue un met de choix pour le scénariste. Lorsque Englehart revient chez Marvel, il lance West Coast Avengers et The Vision and the Scarlet Witch II, une maxi-série en douze numéros. Dans la continuité de leur mariage (Avengers Giant-Size 4), Vision et son épouse fondent un foyer que ne tardent pas à envahir deux bambins, Thomas et William, dont la fécondation n'est envisageable que dans le cadre d'un comic-book (faut-il le rappeler, The Vision n'est qu'une créature mécanique...). Dans l'esprit d'Englehart, The Vision est plus le frère litigieux du Grim Reaper et de Wonder Man que le fils improbable d'Ultron. Les relations avec Quicksilver, son beau-frère, ne sont pas toujours très tendres non plus, même si les deux... hommes ont mis de l'eau dans leur vin. Dans les premiers épisodes des deux séries, Englehart s'amuse à présenter une nouvelle Death Legion, constituée notamment d'Ultron, le "père" de Vision, mais en quelque sorte aussi "beau-père" des "demi-frères" que sont le Grim Reaper et Wonder Man (et "fils" de Pym, du coup promu "grand-père" de The Vision !). L'analyse psycho-familiale s'avère complexe, mais si Englehart s'amuse, Byrne, lui, prendra les choses plus sérieusement. Partant du principe que The Vision possède un cerveau, et donc une façon de penser, d'agir et d'être, calqué sur celui de Simon Williams, il nous dévoile que ce dernier (revenu depuis Avengers 151) est secrètement amoureux de Wanda. Au moment où The Vision est démonté, lobotomisé et en quelque sorte déshumanisé, Wonder Man en profite pour déclarer sa flamme. Ce n'est certes pas le meilleur moment choisi, et les efforts d'Englehart pour faire du groupe une famille chaleureuse et unie sont brisés, alors même que la tristesse et la rancoeur s'installe chez les West Coast Avengers.



Le plus remarquable de la part de Byrne, est que, en quelques épisodes de West Coast Avengers (numéros 42 à 50), il réduit à néant le travail de Stern qui était parvenu à faire de The Vision "un homme dans un corps synthétique", selon les termes d'Englehart. Dans Avengers 254, Vision s'était en effet débarrassé du prisme que Ultron avait inséré dans son cerveau pour mieux le contrôler, et, maître de ses sentiments, le synthozoïde pouvait désormais se consacrer à sa famille. C'était compter sans Byrne...


La transformation de The Vision finit de séparer le couple qui, malgré une "relation contre-nature" (pas tant que ça, on l'a vu...), était l'un des plus sympathiques de l'univers Marvel. A l'occasion du crossover "Acts of Vengeance", The Vision  réintègre l'équipe de base, s'éloignant de son épouse. Il faut dire que plus rien ne le retient : Wanda ne le reconnaît plus, Simon Williams tourne autour d'elle, le Grim Reaper est mort dans ce qui ressemble à un suicide après une vie de violence inutile, et Hank Pym se consacre à la recherche au sein des deux équipes. De toute façon, The Vision n'en a cure, observant les faits et gestes de ses camarades avec la froideur d'un ordinateur. Amoureux de Wanda, Wonder Man refuse de prêter à nouveau ses schémas cérébraux pour que The Vision retrouve sa personnalité et, à plus ou moins long terme lui sucre la Scarlet Witch sous le nez. La mort de Simon Williams au début de Force Works met de toute façon un terme à ce genre de considérations...


La disparition des deux enfants de Wanda, qui se révèlent n'avoir été que les phantasmes matérialisés de son désir de maternité, met un terme à sa vie sentimentale, la jeune femme trouvant un nouvel épanouissement dans la direction de Force Works, mais forge également son caractère, qui devient plus froid et autoritaire. Le rapprochement entre les deux héros semble fort compromis. Les quelques retrouvailles, durant "Galactic Storm" ou à l'occasion de Avengers West Coast 89-91, montrent bien le fossé qui s'est creusé entre eux.


Bob Harras, principal artisan, avec Steve Epting, du renouveau de Avengers a pourtant bien tenté d'humaniser le robot, d'abord en faisant intervenir des flashs mémoriels inopinés, puis en le confrontant à une contrepartie d'un univers alternatif ayant développé une personnalité bien surprenante. Le résultat est un personnage nouveau, toujours froid et héroïque, mais fragile et endurci par les épreuves que lui a infligées Proctor. Le nouveau changement de costume, plus proche de l'original, témoigne d'un enrichissement de The Vision, dont l'hésitation entre la rigueur intellectuelle et l'émotion surprise est assez touchante.


Le robot qu'Ultron avait envoyé pour miner les Avengers de l'intérieur a connu une belle carrière, riche et mouvementée. Tour à tour vilain, traître, héros, despote, mari et père, The Vision aurait sans doute eu de longues années devant lui n'eût été l'intervention de Rob Liefeld. Mais, si rien n'est éternel, rien ne finit jamais non plus, et les Avengers de l'avant-Robbie reviendront sans doute pour de nouvelles aventures. Même dans Scarce, on peut parfois se montrer... visionnaire !


                                                                                                                 Jean-Marc Laine



 

Voir aussi : Ant-Man / Ant-Man chez Lug / Avengers : les années Buscema (1) / Avengers : les années Buscema (2) / Avengers : les années Buscema (3) / Fiche Marvel Universe des Avengers / Voici venir les Avengers (1) / Voici venir les Avengers (2) / Voici venir les Avengers (3) / Voici venir les Avengers (4) / Captain America / Couvertures de Jack Kirby / Fiche Iron Man / Fiche de Quicksilver / Hulk / Human Torch / Iron Man / John Byrne / Byrne chez Lug / RCM La Vision et la Sorcière Rouge / Fiche de Captain America / Ombrax-Saga / Ombrax Saga 243 / Henry Pym / Roy Thomas / Scarce 49 / Fiche de la Sorcière Rouge / Strange Spécial Origines 211 bis / Stan Lee raconte les Vengeurs / Fiche de Thor / Fiche de Ultron / Les Vengeurs / Fiche de The Vision / La GuêpeBob Harras  /  Les avatars de Ant-Man
 
 
 



Créer un site
Créer un site