Comics-Lug sur Facebook



L'âge d'or des comics (fin des années 30 au milieu des années 50)



 
Une mythologie américaine

1935 ou 1938 ? Premiers comics proposant des bandes dessinées originales (et non la reprise des strips parus dans la presse) ou première apparition de Superman dans Action Comics #1 ? La bataille des spécialistes pour fixer le commencement de l'âge d'or fait toujours rage. Mais elle démontre aussi à quel point cet âge est indissociable de l'invention des superhéros. C'est en effet avec Superman que débute la construction d'une nouvelle mythologie moderne totalement américaine qui, soixante-quinze ans plus tard, domine encore le marché de la bande dessinée aux Etats-Unis. Entre 1938 et 1941, DC et sa filiale All-American Comics lancent ainsi Batman and Robin, Wonder Woman, Flash ou encore Green Lantern, tandis que sa principale concurrente, Timely Comics (l'ancêtre de Marvel) publie La Torche Humaine, Namor l'homme sous-marin et Captain America. Si ces héros sont encore connus de tous aujourd'hui, le plus célèbre d'alors - Captain Marvel, édité par Fawcett Comics - est pratiquement tombé dans l'oubli. Avec 1 million d'exemplaires écoulés par mois, ce comic book est le plus vendu à cette période.





Tous derrière l'Oncle Sam

Superman dans Action ComicsLe climat de la Seconde Guerre mondiale va toutefois profondément modifier la routine de ces surhommes colorés. C'est dans ce contexte que tous deviennent de super-patriotes, croisant sans relâche contre l'ennemi nazi, communiste ou japonais. L'heure est au retour au réel, avec des héros plus communs (militaires, aviateurs, voire simples citoyens prêts à en découdre). C'est une période de grande effervescence créatrice : éditeurs, genres et héros se multiplient. Considérant d'un très bon oeil ces nationalistes costumés, l'armée américaine devient le plus gros acheteur de comics pour satisfaire ses combattants, qui appartiennent à la première génération de fans. En avril 1942, la marine inclut même les fascicules de Superman dans la liste de ses fournitures prioritaires. Toutefois, les effets de la guerre précipitent aussi la fin de l'âge d'or : la qualité des histoires est affectée par la mobilisation de beaucoup d'auteurs ; le rationnement du papier allonge les délais entre chaque numéro, etc. Ainsi le nombre de titres publiés, en augmentation régulière depuis 1934, se stabilise à partir de 1944. Le conflit coupe aussi les éditeurs des principaux pays exportateurs du genre (le Canada, la Grande-Bretagne, l'Australie). Sans oublier tous les pays de l'Axe qui mettent ces titres "ennemis" à l'index.



Multiplication des genres

Si l'apparition des superhéros représente l'apport le plus marquant de cet âge à la culture populaire, il ne doit pas occulter les autres genres qui naissent à l'époque : les comics de western, de jungle ou de romance. A côté d'un Will Eisner ou d'un Bob Kane, Carl Barks doit ainsi être considéré comme un grand auteur de l'âge d'or. Ses comics mettant en scène Donald Duck sont parmi les plus inventifs du moment. De manière générale, les funny animals (les personnages anthropomorphes) et les héros créés par Walt Disney connaissent, sous ce format, Bob Kane le co-créateur de Batmanun rare succès. Fin 1941 débute aussi dans Pep Comics, une BD humoristique d'un style nouveau : Archie de Bob Montana. Gaffeur au possible, ce sympathique rouquin est un adolescent qui ne pense qu'aux filles. Ce comic book réussit à séduire autant les garçons que les filles qui apprécient la forte personnalité des héroïnes. Toutes ces nouvelles histoires vont petit à petit écarter les superhéros. Trop caricaturaux et associés pour longtemps à un conflit qu'il faut à présent oublier, ils disparaissent progressivement après l'armistice. En 1954, le psychiatre Fredric Wertham leur donne le coup de grâce en entamant dans tout le pays une croisade contre ceux qu'il juge coupable de pervertir la jeunesse. La création de la très stricte Comics Code Authority signe la fin de l'âge d'or.


 

Voir aussi : L'âge de bronze / Captain America / Doc Savage / Histoire de la BD in Strange 81 / Human Torch / La censure aux Etats-Unis / L'âge d'argent des comics / Les comics américains / Les maisons d'édition de 1935 à 1955 / Le mythe du superhéros / Namor / Namor chez Lug / Scarce 40 / Interview de Stan Lee / Don Heck / Aredit-Artima dans Galador 1 / Fiches Super-Héros Spécial Origines 139bis / Comic Box HS 3 / Bill Everett /
Comics US L'autre World Wide Web  /  Les éditeurs phares  /  Les comics de 1955 à 1975
 



Créer un site
Créer un site