Comics-Lug sur Facebook



 
(Tiré de X-Men Magazine Spécial Anniversaire en 1994)JM DeMatteis

 

John Marc DeMatteis   



Il était persuadé qu'il deviendrait une star du rock'n roll et non un auteur de bandes dessinées. Et pourtant, J.M DeMatteis est bel et bien devenu scénariste de comics et il est une des têtes d'affiche de la profession. Son premier scénario parait en 1976 dans Crazy Magazine, une publication Marvel, alors qu'il est encore au lycée.


Il s'inscrit ensuite à l'Empire State University de New York où il étudie l'anglais tout en proposant régulièrement - mais sans succès - des scénarii à Marvel et DC.


En 1979, DC Comics lui achète enfin une histoire de huit pages qui est publiée dans le célèbre House of Mystery. "C'est comme ça qu'on perçait en ce temps-là", raconte DeMatteis. "Ces petites énigmes de huit ou dix pages étaient un bon exercice pour apprendre le métier de scénariste et un tremplin vers les super-héros".


DeMatteis travaille ensuite sur Aquaman et Batman avant de succèder à Roy Thomas sur Conan the Barbarian qu'il écrit pendant un an. Avec humour, il appelle cette période "son année d'extraordinaire médiocrité". A la même époque, il écrit aussi des scénarii pour Marvel Team-Up, Captain America et par la suite, pour The Defenders. "C'est comme ça que j'ai fait mes débuts dans le monde des super-héros", dit-il. "Mais en ce temps-là, je me contentais de réécrire des histoires qui m'avaient plu quand j'étais gosse. Avec le recul, je ne suis pas très fier de ce travail. C'était de la copie, de l'imitation : je ne laissais pas s'exprimer le scénariste qui était en moi".


DeMatteis trouve son style en travaillant avec le peintre Jon J. Muth sur Moonshadow, une série de la collection Epic Comics qui lui permet de sortir de l'univers de la BD puisqu'il s'agit d'un roman illustré et publié au format d'un comic book. C'est, à ce jour, l'oeuvre dont il est le plus fier.


Quand il retrouve Spider-Man pour une aventure intitulée "Le Chasseur", DeMatteis met à profit les leçons apprises avec Moonshadow. Mais écrire pour les super-héros lui donne des scrupules : "Pendant longtemps, je me suis senti coupable. J'avais l'impression de vendre mon âme. Et puis j'ai réalisé qu'un scénariste peut faire un travail gratifiant sur Spider-Man s'il s'investit personnellement. Si je ne peux pas laisser parler ma sensibilité, je laisse tomber. A l'insu du lecteur, mes scénarii révèlent parfois mes secrets et mes angoisses les mieux cachés".


Après Spectacular Spider-man, DeMatteis va s'attaquer à X-Factor (en collaboration avec Scott Lobdell) et à une nouvelle publication de Pirhana Press intitulée Brooklyn Dreams. "J'aime beaucoup ce que je fais", affirme DeMatteis. "En fait, l'univers des comics ne se limite pas aux super-héros. Il faut avoir la curiosité d'aller voir autre chose".



"Je suis fier de mon travail sur Spectacular Spider-man parce que j'ai écrit ce que je voulais. J'ai rempli les critères exigés par la série tout en lui apportant une dimension philosophique et une profondeur émotionnelle". DeMatteis n'a pas encore de projets précis pour X-Factor mais une chose est sûre : comme à son habitude, il s'investira corps et âme dans la série.


 


Voir aussi : Roy Thomas  /  Captain America  /  Spider-Man  /  Quasar
 
 
 



Créer un site
Créer un site