Fantask 1 en PDF

Comics-Lug sur Facebook


Iron Man 1 à 115 (Dernière partie) tiré de Scarce 39

 
Bref, tout concourt à faire s'enliser un récit pourtant intéressant où interviennent des "mauvais" comme the Yellow Claw, the Mandarin, Modok, the Mad Thinker et the Firebrand, entre autres. La conclusion de l'affaire déçoit quelque peu mais a au moins le mérite d'expliquer les pouvoirs et la folie de Marianne Rodgers, ce qui boucle de façon harmonieuse la période Friedrich.


Le numéro 82 est censé constituer un "nouveau départ" pour Iron Man dont les rênes sont repris par Len Wein au scénario et Herb Trimpe au dessin. Comme d'habitude, Wein n'apporte pas l'ombre d'une idée neuve. Tout au plus change-t-il officiellement le nom Stark Industries en "Stark International", finissant ainsi la reconversion amorcée du temps de Friedrich. Il écarte également Roxanne Gilbert, dont les leçons de morale devenaient lassantes, et introduit Michael O'Brian, inspecteur de police et frère de Kevin. Bien sûr, Wein ne rate pas un cliché et O'Brian est convaincu - sans l'ombre d'une preuve - que Stark a délibérément tué son frère.


Malgré la défection de Trimpe, remplacé au numéro 86 par l'indécollable Tuska, et celle de Wein au même numéro, les remplaçants maintiennent la série dans une honnête moyenne. Bill Mantlo, Gerry Conway et même Archie Goodwin fournissent des scénarios. Au numéro 95, ce dernier devient editor d'Iron Man et au numéro 98 (mai 1977), Bill Mantlo reprend seul le scénario.


Bill Mantlo sait utiliser le travail de ses prédécesseurs et renforce la continuité de la bande. Jasper Sitwell revient, de même que Madame Masque, sous l'identité de la nouvelle secrétaire de Stark, Krissy Longfellow. O'Brian endosse l'armure du Guardsman (on pouvait s'y attendre) mais révise son opinion sur Stark quand celui-ci lui sauve la vie et lui révèle sa double identité. Si le fatidique numéro 100 n'est pas vraiment exceptionnel, le 103 (octobre 1977) l'est beaucoup plus puisque Stark se fait voler ses usines par son vieil ennemi Midas. Surprise : au lieu de riposter, il préfère filer le parfait amour avec Madame Masque, pour laquelle il a eu le coup de foudre. Mantlo mobilise alors un certain nombre d'amis d'Iron Man, ce qui montre que l'auteur est conscient du passé du héros et sait l'utiliser intelligemment. On voit donc s'associer Eddie March, the Guardsman, the Wraith et la femme flic Jean De Wolff, ces deux derniers ayant connu le héros dans les pages de Marvel Team-Up. Mantlo leur associe Jack of Hearts, super-héros qu'il avait créé dans les pages du magazine Deadly Hands of Kung Fu. Il ne faudra pas moins de tous ces héros, en plus de Sitwell, Madame Masque et Iron Man pour venir à bout de Midas. Même Marianne Rodgers viendra faire une apparition : c'est dire le sens aigu de la continuité qu'a Mantlo !



Tony Stark ayant repris le contrôle, il va néanmoins devoir réparer les dégâts. Iron Man, de son côté, lutte contre des extraterrestres avec l'aide du Jack of Hearts (numéro 208 à 212). L'idée qu'un jeune super-héros apprenne son "métier" auprès du vétéran est ingénieuse, pour le moins.


Keith Pollard reprend brièvement le dessin des numéros 107 à 112. Entretemps, Roger Stern a pris le poste d'editor. C'est à lui que reviendra de mettre en place l'équipe constituée par David Michelinie, John Romita Jr et Bob Layton, qui aura un effet plus que salutaire sur la série.


Au terme de cette période de dix ans (Iron Man 115 est daté d'octobre 1978) force est de constater que le vengeur en armure a connu plus de bas que de haut. Son comic book reste une série secondaire de Marvel, et il vit souvent ses aventures les plus intéressantes parmi les Avengers, dont il est redevenu un membre actif en 1971. Il manque au comic book la volonté éditoriale de constituer et de maintenir une équipe de talent capable d'apporter à la bande un souffle nouveau. Or, en 1978, Jim Shooter est nommé editor in chief de la compagnie. Il a la ferme intention de faire bouger les choses et quelques mois après son arrivée, la renaissance tant attendue d'Iron Man va enfin avoir lieu.


Jean-Paul Jennequin


 

Voir aussi : L'Age de Bronze / Archie Goodwin / Iron Man dans Strange 48 / Gene Colan / Iron Man / Iron Man dans Tales of Suspense / John Romita Jr / L'Age d'Argent des comics / Le Mandarin / Le mensuel Strange / Les comics américains / Madame Masque / Namor le Prince des Mers / Nova 90 / Scarce 39 / Scarce 40 / Stan Lee / Strange 109 / Strange 114 / Strange 137 / Strange 138 / Strange 173 / Strange 81 / Strange 87 / Strange Spécial Origines / Tuska George / Les Vengeurs / Iron Man 1 à 115 (1) / Iron Man 1 à 115 (2) / Iron Man 1 à 115 (3) / Des super-héros qui doutent d'eux-mêmes / Don Heck /
 



 
Créé avec Créer un site
Créer un site