Comics-Lug sur Facebook


 

Fiche publiée dans Marvel Universe 6 de juin 1995

Project Pegasus  (Le Projet Pegasus)

 

Le Projet Pegasus (Potential Energy Group/Alternate Sources/United States) est un immense centre de recherche situé au Mont Athena dans l'état de New York, créé et géré par le Department of Energy des Etats-Unis. Depuis quelques années déjà, le Projet Pegasus se consacre à la recherche de nouvelles ressources énergétiques, autres que minérales. Bien que l'existence et l'emplacement du Projet soient connus, le grand public n'est pas conscient de l'étendue de ses activités et de ses installations. De l'extérieur, on voit un bâtiment de trois étages, un groupe de dômes géodésiques, un observatoire, une installation télescopique, un hangar, une piste d'atterrissage et une tour de contrôle aérien, le tout perché au sommet d'une petite montagne dans les Catskills. En vérité, le Projet Pegasus s'enfonce sur 24 niveaux à l'intérieur de la montagne, et c'est là que se trouvent les principaux centres de recherche, placés sous haute sécurité.Le personnel du Project Pegasus

 

La structure cylindrique est appelée le silo. Elle est constituée de 8 niveaux. Le niveau A abrite la recherche sur l'énergie solaire et est relié aux dômes en surface. Au niveau B, se trouve l'énorme centre de communication qui surveille toutes les activités du complexe et relie le Projet à d'autres centres de recherche à travers le monde, ainsi qu'au satellite solaire Starcore. Au niveau C se trouvent les bureaux du personnel de sécurité. L'administration générale est au niveau D. Le niveau E contient l'ordinateur central du Projet, qui regroupe toutes les données scientifiques et s'occupe de l'entretien des bâtiments. Au niveau F se trouve la maintenance et au niveau G, tous les appareils de conditionnement d'air, le chauffage, la plomberie, etc. Enfin, le niveau H abrite le réacteur nucléaire qui approvisionne le complexe en énergie, Des ascenseurs pneumatiques assurent une circulation rapide entre les différents niveaux, Parmi les douze dômes reliés au silo, six servent d'habitation au personnel permanent du Projet, soit environ 1000 personnes. Les six autres sont des unités de recherche spécialisées – énergie thermique, traitement des déchets nucléaires, fission nucléaire à froid, gravitation magnétique, ressources humaines et énergie solaire. Un système de transit appelé le "loop" (la boucle, sorte de toboggan) s'enroule autour des dômes et les relie au silo. Le dôme consacré à la recherche sur les ressources humaines, surnommé le "compound", est très célèbre. Sous tutelle fédérale, son directeur, le Docteur Henri Sorel, garde dans ses locaux des super-vilains – et d'autres individus doués de super-pouvoirs mais non criminels – dont les pouvoirs sont étudiés "dans l'intérêt de la nation". Le but de Sorel est d'examiner tous les super-humains du pays pour quantifier et classifier chacun de leurs pouvoirs. Mais faute d'avoir pu obtenir des crédits suffisants, il n'a jamais pu mener à bien ses travaux. Parmi les nombreux super-vilains transférés au Projet Pegasus, ont figuré Solarr (mort accidentellement au Projet), le Rhino, Klaw, Electro, Opale, Blackout, Bres, Vibro, Nitro, Equinox, Fusion et d'autres. Les super-humains non criminels examinés ont été Nuklo, Wundarr (l'Aquarien), Thundra et Dazzler. On compte aussi parmi les volontaires ayant accepté spontanément de servir de cobayes : Captain America, Quasar, la Chose, Giant-Man et Captain Hero. Les autorités fédérales permettent ces études car elles doivent aboutir à la création d'appareils capables de neutraliser les super-pouvoirs. Ainsi fut conçue la Voûte, une prison située dans les Rocheuses, spécialisée dans l'incarcération de super-vilains. Presque tous les super-vilains examinés au Projet Pegasus y ont été transférés, Le directeur administratif du Projet est le Docteur Myron Wilburn, l'un des consultants pour la construction du Projet. Il est assisté du Docteur Anson Harkov, directeur de recherche, et du Docteur Margaret Mayfair, responsable de développement, du markéting et des liaisons avec l'industrie privée. Chaque département a sa propre équipe dirigeante, placée sous les ordres du Docteur Harkov. Avec la mise en place des recherches sur les ressources humaines, le Projet décida de mettre un super-humain à la tête du service de sécurité. Recommandé par Captain America (qui supervisa la sécurité pendant quelques semaines au moment de l'ouverture du Projet), Wendell Vaughn, un ancien agent du SHIELD ayant pris le nom de Quasar, fut choisi. Il servit le Projet pendant quelques années durant lesquelles il dut faire face à de nombreuses crises : plusieurs attaques de la Roxxon Oil, la menace d'anéantissement par le Nth Man et le rachat du Projet par une force extra-dimensionnelle. Déçu par la nouvelle politique du Projet qui consistait à enrôler de force des super-humains honnêtes comme gardes, sa propre efficacité mise en doute, Quasar démissionna. Il fut remplacé par Michael O'Brien, un ancien officier de police qui possédait une armure semblable à celle d'Iron Man. Sous le nom du Garde, O'Brien fit de son mieux. Mais lors d'une attaque des hommes de lave, son armure fut endommagée. Le Projet demanda à la Stane International (successeur de Stark International qui avait construit l'armure) de réparer le costume. Ils le firent, mais là commença une production massive d'armures du Garde commandée par le gouvernement. Des fac-similés de l'armure du Garde furent donnés aux gardes de la Voûte, et O'Brien y fut envoyé lui aussi lorsque le Projet Pegasus eut terminé son programme de recherche sur les ressources humaines. L'identité de son successeur à la tête de la sécurité n'est pas connue.

 

Plan du Projet Pegasus

Première apparition
 : Marvel Two-in-One 42



 



 
 



Créer un site
Créer un site