Fantask 1 en PDF


 

Fantax


France (1946) Marcel Navarro (alias J.K. Melwyn-Nash) et ChottFantax


Comme Zorro, Superman ou Batman, Fantax est un héros ambivalent. En apparence, il se nomme Lord Horace Neighbour, porte un monocle, est attaché d'ambassade et vit paisiblement auprès de son épouse, la charmante Patricia. Mais il peut aussi se transformer en justicier impitoyable, revêtant cape et cagoule. Il fait preuve alors de cruauté en jetant, par exemple, ses ennemis dans une fosse aux crocodiles.

 

Après un court passage dans l'éphémère Paris-Monde Illustré de Lyon, Fantax a débuté en fascicules de récits complets à partir du 15 juillet 1946 aux éditions Pierre Mouchot (véritable nom de Chott). Sur trente-neuf numéros, avec un graphisme très inspiré de Hogarth, Chott a élaboré des couvertures superbes en laissant à ses assistants, Bob Roc et Claude Bardet notamment, le soin de dessiner les épisodes. Le succès fut immédiat (le premier numéro, épuisé dès janvier 1947, étant devenu un objet de collection mythique) et marqua profondément les gamins et adolescents de l'époque. Il est vrai que les scènes de violence, d'un réalisme outrancier, les changeaient des gentils héros du type Spirou et Tintin.

 

Un tel individu ne pouvait avoir que des ennuis avec la censure de l'époque. Après trente-neuf numéros, la série fut interrompue au cours du second trimestre 1949. Traîné devant les tribunaux de 1955 à 1961, Chott tenta plusieurs fois de faire revivre son héros, notamment sous forme de nouvelles dans Fantax Magazine (six numéros de juin à novembre 1949), dans Reportages Sensationnels, aux splendides couvertures (cinq numéros d'octobre 1950 à février 1951), puis dans une autre série, Fantax, en format à l'italienne (neuf numéros de février à octobre 1959). Dans cette dernière mouture, la fille de Fantax, Barbara, que l'on croyait morte au numéro 39 de la 1ère série, ressuscitait.

 

Un seul album est paru, Fantax est de retour, publié par la revue Bédésup sous forme de numéro spécial en 1986.

 

En Italie, Fantax fut édité en 1948-1949 par Giovanni De Leo dans des fascicules qui rappellent les publications françaises, mais avec une couverture dessinée cette fois par Almay. Une réédition est réalisée en 1957. Puis, après différentes publications pirates , une parution légale a enfin lieu aux éditions Camilio Conti, en fac-similé, avec les vingt-quatre fascicules italiens de De Leo, auxquels s'ajoutent les numéros 25 à 39 inédits en Italie.



 
Voir aussi : Les éditions Lug  /  Marcel Navarro  /  Auguste Vistel  /  Claude Vistel  /  Mustang Sup'Héros  /  Wampus  / 



 
Créé avec Créer un site
Créer un site