Elektra


Elektra (voir sa fiche Marvel Universe) est une création de Frank Miller. Elle apparaît pour la première fois chez Marvel dans Daredevil 168 
Elektra, création de Frank Miller dans Daredevil et l'amante de Matt Murdock. Tueuse à gage et ennemie de La Main.

(janvier 1981) et en France dans Strange 165 de septembre 1983. Après une traversée du désert, la série Daredevil (voir Stan Lee raconte Daredevil) est reprise par le jeune Frank Miller (22 ans), tout d’abord cantonné au dessin (Daredevil 158, Strange 155 de novembre 1982) et aidé par Klaus Janson, il ne tarde pas à s’occuper des scénarios (DD 168, Strange 165). Elektra fait son apparition dans le premier épisode écrit par Miller intitulé tout simplement "Elektra". Sous sa plume, Tête à Cornes va reprendre du poil de la bête et connaître sa période la plus passionnante.



Elektra Natchios est la fille d’un ambassadeur grec (Hugo Natchios), enlevé et assassiné par un groupe terroriste. Pour le venger, Elektra s’initie, avec l’aide de Stick, aux arts martiaux et au maniement des armes orientales (ses armes de prédilection sont deux sais). Vêtue d’un costume écarlate, elle devient bientôt une terrible tueuse à gages. Elle infiltre alors la secte appelée La Main, mais celle-ci a un effet corrupteur sur Elektra. Par la suite, elle s’alliera avec Daredevil (alias Matt Murdock, son ancien amant rencontré lors de ses études à l’Université de Columbia) pour combattre la secte maléfique.



Miller quitte Daredevil en 1983, mais son héroïne continue ses aventures dans une mini-série intitulée "The Elektra Saga", série en quatre fascicules puis dans "Elektra : Assassin" (1986) avec Bill Sienkiewicz au dessin (huit fascicules publiés chez Epic Comics).



Elektra Assassin par Frank Miller et Bill Sienkiewicz


 

Elektra sera finalement tuée par le Tireur (Bullseye), l'homme de mains du Caïd et elle mourra dans les bras de Daredevil. Mais elle sera plus forte que la mort (ressuscitée par La Main) et elle revient en 1990 dans la série "Elektra Lives Again" avec Miller au scénario et Lynn Varley à l’illustration. On la retrouve ensuite dans la mini-série de Miller et John Romita Jr ayant pour titre "Daredevil, The Man Without Fear" (cinq fascicules de 1993 à 1995) qui revient sur les origines de Daredevil.
 

 
Au fil de ses pérégrinations, Elektra s’est alliée ou a combattu d’autres  personnage de l’univers Marvel : Daredevil, Wolverine, le Caïd (voir sa fiche Marvel Universe), le Tireur


Elle fit parti du S.H.I.E.L.D. quand l’organisation fut attaquée par HYDRA et La Main. Par la suite elle vainquit Gorgone, le nouveau chef de La Main.


Après le cross-over Civil War, Elektra prend elle-même la tête de La Main. C’est en combattant les Vengeurs qu’elle trouve de nouveau la mort. Mais en rendant son dernier souffle, les Vengeurs découvrent qu’il s’agissait en fait d’un Skrull. La véritable Elektra reviendra sur Terre à la fin du cross-over Secret Invasion et sera retenue prisonnière au S.H.I.E.L.D., dirigé dorénavant par Iron Man.

The Man Whithout Fear par Frank Miller et John Romita Jr


Pour la traduction française des aventures d’Elektra, ce sont les maisons d’édition suivantes qui s’y sont collées : Delcourt, Comics USA/Glénat, Sémic (Top BD), Bethy et Marvel France.



Au cinéma, Elektra est apparue dans le film "Daredevil" (2003), réalisé par Mark Steven Johnson et dans le film éponyme en 2005, réalisé par Rob Bowman. Elle y est interprétée par Jennifer Garner dans les deux films.



 
 

Voir aussi la Collection Top BD, fiche Elektra et Caïd tirée de Marvel de A à Z, Scarce 39, 40 et 41, Strange 173, Bill Sienkiewicz, couvertures de Sienkiewicz, Tess-One, Frank Miller  Article sur DD in Strange 305   Dossier DD in Sp. Strange 100  La série Daredevil  /  Le Diable rend justice
 
 
 



Créer un site
Créer un site