Comics-Lug sur Facebook

 

Le Courrier des Sup'Héros de Mustang 60

 
J'ai dû être un des premiers à avoir acheté le premier numéro de MUSTANG et je m'en félicite. Voici, en vrac, quelques idées qui viennent à l'esprit. Un détail m'a choqué, c'est la bêtise, voire la vulgarité de la personnalité de Saltarella, sincèrement elle est navrante. Vraiment, avec elle, je ne me sens pas à l'aise. Ceci dit, je suppose que des tas de mauvaises langues vont gratifier vos héros de copies, ne les écoutez pas. Crabb rappelle peut-être un mélange d'autres super-héros, mais c'est un personnage très amusant. Quant à Mike Ross, espérons qu'une fois Mikros, il saura adopter une attitude plus personnalisée. Ozark, je n'aime pas, mais ce doit être une affaire de goût. J'en arrive à Photonik, alors là, moi, je crie bravo. D'abord, les dessins sont superbes. Le personnage Photonik en lui-même est magnifique... Je ne puis que vous exprimer ma vive sympathie pour votre revue Mustang. Quel plaisir de voir enfin une bonne production, française qui plus est. Mais voilà, pourquoi des héros d'outre-atlantique ?

J.C. Lafontaine - Deville

Plusieurs lecteurs s'étonnent aussi que les histoires de MUSTANG ne se situent pas en France. Nous avons longuement réfléchi à la question. L'idée de super-héros et de fantastique reste très liée aux Etats-Unis, en particulier à New York. Nous avons craint que nos lecteurs ne soient déroutés oar une histoire ayant pour théâtre la campagne française par exemple. Nous aimerions beaucoup connaître votre opinion sur cette question.



Je vous adresse mes sincères félicitations pour MUSTANG. Mikros, le Titan microcosmique : cette série dépasse certaines séries de Marvel. Quant aux dessins, je les trouve juste un peu bâclés, je suis sûr que "The Genius" peut faire mieux. Mustang et Ozark : l'idée  du cheval sacré est bonne mais le Magi Circus... Photonik : c'est la série que je préfère. Les dessins et le scénario sont excellents. L'idée est très bonne et bien exploitée. En conclusion, je dirai que vos séries sont très bonnes, mais les dessins ne sont pas à la hauteur des scénarios et c'est dommage. D'un autre côté, les scénarios sont un peu puérils.

P. Pascal - Strasbourg

Nous vous trouvons sévère pour les dessinateurs; leurs dessins peuvent plaire ou ne pas plaire, mais de là à les trouver "bâclés" ! Qu'en pensent nos autres lecteurs ?




Super, fantastique, sublime, époustouflant, voici quelques adjectifs qui qualifient le dernier né : MUSTANG. L'histoire des trois athlètes se transformant en super-héros microscopiques est bien imaginée; celle d'Ozark et de Mustang est géniale. Quant à Photonik, il va bien vite être mon héros favori ! Cette histoire sort de l'ordinaire avec un vieillard au pouvoir psychokinésique, et un jeune bossu, rejeté par le monde extérieur, je veux parler de Thaddeus Tenterhook alias Photonik.

Thierry Jouia - Pau


J'aime beaucoup dans vos bandes dessinées la communication que vous établissez avec le lecteur. Il y a aussi de l'humour très reussi. La BD que j'aime le mieux est Photonik ! Les dessins sont formidables ! Le scénario aussi ! J'apprécie aussi Mikros. Quant à Mustang, je n'aime pas du tout. Quand vous mettez des jeux faites en sorte que les résultats de ceux-ci soient à la fin de la revue sinon nous voyons le résultat par inadvertance.

Un lecteur

Il n'est pas toujours possible de publier les solutions des jeux en fin de journal mais, sauf erreur involontaire, les solutions sont toujours publiées à l'envers.



Je vous félicite pour cette nouvelle revue épatante. Je ne m'attendais pas à un si bon résultat. Découvrir au fur et à mesure les pouvoirs des super-héros en même temps qu'eux est passionnant. Pour ma part, j'aurais intitulé le journal : PHOTONIK, ce sup'héros est pour moi le plus stylé, le plus gracieux et le plus intelligent de tous.

Vincent Jason - Boulogne



MUSTANG, c'est extra, super; dès le premier numéro, j'ai eu envie de l'acheter chaque mois. Les héros sont terribles tous les trois et ils me passionnent vraiment. Pourtant, je trouve des inconvénients : les dessins ont besoin d'un certain revirement. Je trouve bizarre Photonik qui met son pouvoir au service de l'humanité qui méprisait "Bobosse" avant qu'il n'ait son pouvoir.

Cyril Juaneda - Dakar

C'est justement cette grandeur d'âme qui fait la valeur du super-héros. Le vrai super-héros se situe bien au-dessus des mesquineries, il oublie le mal que certains lui ont fait pour servir l'Humanité souffrante et malheureuse. Le super-héros n'est pas grand seulement par sa force ou ses pouvoirs mais aussi par sa qualité d'âme.

 
 

Voir aussi : Courrier de Fantask  /  Courrier de Spécial Strange  /  Courrier de Strange  /
 
 
 



Créer un site
Créer un site