Comics-Lug sur Facebook





 

Le courrier de la Chose paru dans Spécial Strange 31 de mars 1983  (Avec les X-Men par Claremont-Byrne-Austin, l'Araignée et Wonder Man par Bill Kunkel, Don Perlin et Frank Giacoia et La Chose et Deathlok par Gruenwald, Macchio, Byrne et Sinnott)Spécial Strange 31




Quelques mots pour rectifier l'erreur commise par Xavier "Wolvie" Hanard de Palaiseau dans sa lettre publiée dans Spécial Strange 28. Ce lecteur, qui semble être un fan de Serval (tout comme moi d'ailleurs), croit que le personnage a été créé par Chris Claremont. Erreur ! En effet, Serval est apparu pour la première fois aux USA dans "Incredible Hulk 180" en octobre 1974 sur un scénario de Roy Thomas et Len Wein avec des dessins de Herb Trimpe et Jack Abel. On le revoit dans Incredible Hulk 181 et 182, avec les mêmes auteurs. Puis on le retrouve pendant l'été 1975, avec la toute première apparition de l'équipe des nouveaux X-Men dans X-Men Giant Size 1 sur un scénario de Len Wein (encore lui) avec des dessins de Dave Cockrum (voir Spécial Strange 24). Chris Claremont prendra en main les nouveaux X-Men dans le n° 94 de la série américaine, qui marque la première apparition de la nouvelle équipe dans la série régulière (voir Spécial Strange 6). De plus, Dave Cockrum gardera la série des X-Men du n°94 au n°109. Pendant cette période on peut voir qu'une nette préférence est accordée au personnage de Diablo, qui ne cesse d'apparaître et de se découvrir de nouveaux pouvoirs. Quoiqu'on dise, le dessinateur joue un grand rôle dans le scénario puisqu'il dirige un peu selon son gré ses personnages. C'est John Byrne (il le dit lui-même dans une interview) qui s'attacha au personnage de Serval et décida de le faire ressortir de l'équipe. John Byrne a d'ailleurs été scénariste presque à part entière de certains épisodes tels que la rencontre des super-héros canadiens... ceci pour dire comme le rôle du dessinateur est grand.

Nicolas MASSE - PARIS


Merci pour ces informations sur Serval, l'un des X-Men préférés de nos lecteurs.




Spécial Strange est pour moi, comme pour beaucoup d'autres (ça en devient banal) mon journal préféré. Aujourd'hui, je viens de "terminer" le n° 28 qui, comme d'habitude, est parfait (prenez toute la mesure de ce mot, pour que la valeur réelle des X-Men ne le ridiculise pas). J'entame donc, l'âme réjouie, le courrier des lecteurs, sans me douter que je passerai de la joie la plus intense au plus vif dépit. Pour commencer, mauvaise nouvelle : j'aurais aimé voir passer Spécial Strange en mensuel. Enfin... quoi ? Les X-Men en album ? Génial ! Et tout à coup : le coup de barre ! La menace des pockets ! Vous ne pourrez jamais vous imaginez comme je hais les pockets ! Pour un peu, ça vous donnerait une idée de l'infini ! Surtout que vous nous aviez déjà proposé la suppression des albums au profit de ces petites choses immondes qui gâchent carrément le talent de vos excellents dessinateurs... Et j'avais déjà envoyé une lettre qui aurait été infâme si je ne m'étais point retenue. .. Après tout, vous demandiez notre avis, non ? En tout cas, ça vient droit du coeur. Oh, je vous en prie, le format de Strange convient tellement bien à cette merveilleuse série !  Si nous ne pouvons admirer tous les détails du talent de John Byrne et Terry Austin, a quoi leur travail sert-il ? Voulez-vous mutiler la série ? Car je fais partie de ces personnes qui étudient chaque case comme autant de petits tableaux qui prennent vie sous nos yeux. Pourquoi étouffer ce graphisme de génie par la miniaturisation ? Il serait déplorable que la loupe devienne indispensable à la lecture de ce chef d'oeuvre . Vous le voyez, je considère les pockets comme des criminels qui tuent le travail. J'espère (O combien) n'être pas la seule. Pour clore cette lettre je voudrais signaler que j'ai beaucoup apprécié la lettre de Xavier Hanart, qui m'a aidée à cerner le caractère de Serval. Merci, Xavier.

Muriel DACHARY - Annemasse


Quelle véhémence pour défendre le travail de qualité ! Mais nous n'avons jamais pensé publier les X-Men en pockets, nous aussi nous les aimons trop ! C'est Marvel qui nous poussait à adopter ce genre ; mais comme nous ne pouvons faire des albums et des pockets avec le même matériel de réimpression il fallait choisir et vos lettres nous ont permis de constater que vous partagiez notre avis. Les X-men ne seront pas édités en format Strange mais en albums géants. Ils le méritent !




Avez-vous vraiment publié la totalité des aventures des anciens X-Men car j'ai vu sur un "comic" américain qu'il y a 93 épisodes de cette série, or vous n'en avez publié que 67.

André HORN


Oui, nous avons publié tous les anciens X-Men, les numéros manquants correspondent à des réimpressions effectuées par Marvel avant de lancer les Nouveaux X-Men.


 

 
 



Créer un site
Créer un site