Comics Lug
 




Comics-Lug sur Facebook                                                                                                                           Qui était Lug ?     Glossaire des Comics      Index Alphabétique     CONTACT 
 



 

Le Courrier de La Chose dans Spécial Strange 28 de Juin 1982

 
Spécial Strange: un seul mot: Fantastique. Les X-Men, leur louange n'est plus à faire, ils sont géniaux, grâce au formidable travail de Chris Claremont, scénariste de génie et surtout de John Byrne, au talent dingue. Malheureusement, je ne vous apprends pas que ce dernier vient d'abandonner (ô le vil lâche) cette série, et que si c'est Dave Cockrum (tout de même le père des X-Men) qui l'a repris, ce n'est plus le travail de haut niveau de jadis. Réjouissons-nous, nous avons la chance de nous régaler en France encore pendant 22 numéros avec ce grand dessinateur. Je crois d'ailleurs qu'il faut se réjouir triplement puisque Spécial Strange va devenir un vrai festival Byrne (ô joie immense) puisque outre les X-Men, en ce moment, nous voyons l'Araignée par Byrne et que bientôt la Chose aussi sera dessinée par lui pendant quelques épisodes. La Chose toujours aussi pittoresque et aussi pathétique, c'est sans doute l'un des personnages Marvel le mieux réussi et le plus drôle. Seule ombre au tableau : le journal qui plaît le plus et qui se vend le mieux (c'est vous qui l'avez dit) est celui qui sort le moins. Aussi, si Spécial Strange ne peut être mensuel, ne pourriez-vous pas le rendre au moins bimestriel?

Pascal Godereaux - Montrouge

Nous n'envisageaons pas de paser Spécial Strange bimestriel, par contre, nous pensons sortir des albums format Strange avec des histoires inédites des X-Men, les annuals par exemple et aussi des albums grand format avec la réimpression des premiers épisodes. A moins que vous ne préfériez des pockets?




Cela fait plusieurs années que je suis vos publications et après moult hésitations je me décide enfin à vous écrire. Je tiens d'abord à vous féléciter: Strange, Titans et Spécial Strange sont vraiment géniaux bien que je regrette un peu que Spécial Strange soit trimestriel. L'histoire que je lis avec le plus grand plaisir est celle des X-Men. Quelles sont exactement les dates de parution de Spécial Strange qui quelquefois paraît tous les deux, trois ou quatre mois? Toujours à propos de Spécial Strange, le n°17 présentait un défaut: le 13ème épisode des X-Men y était imprimé deux fois, nous privant ainsi de sa suite, ce défaut se retrouve-t-il dans chaque exemplaire imprimé?

Philippe Boileau - Bra-le-Duc

Spécial Strange paraît au moment des vacances : A Noël, à Pâques, en Juin et en Août. Nos journaux sont imprimés en cahier de 16 pages qui sont ensuite reliés ensemble, il arrive que la machine prenne deux fois le même cahier et que certains exemplaires soient mal façonnés.




J'aime beaucoup toutes vos revues super-héros mais plus particulièrement Spécial Strange. La raison de cette passion (le mot est faible) est l'omniprésence de mon artiste Marvel favori: John Byrne, c'est grand (que dis-je) c'est Géant!!! Il donne de la grandeur aux Comics qui, à l'origine, ne sont que de la bande dessinée de consommation courante. La série où il donne le meilleur de lui-même est sans conteste: les nouveaux X-Men. Il faut dire que John Byrne est très bien encré par Terry Austin. Le travail de Christopher Claremont est aussi (sur un autre plan) assez remarquable: il a créé des personnages humains, tout du moins plus humains que ceux qui composaient l'ancienne équipe. Chris Claremont a d'ailleurs créé mon personnage favori (ce n'est pas une référence mais je suis tout de même fier, de le proclamer): il s'agit de Serval. Ce diable d'homme me fascine par son ambiguité. D'ailleurs, puisque j'en parle, je voudrais mettre les choses au point avec la question des pouvoirs de Serval. En effet (n'en déplaise à beaucoup de vos lecteurs), il n'est pas un mutant à cause de ses griffes. Celles-ci ont été implantées, ainsi qu'un squelette en adamantium par le gouvernement canadien lorsqu'il décida de faire de Logan la fameuse arme X; or, les mutations qui font d'un Homo Sapiens un Homo Superior doivent intervenir dans les gènes lors de la procréation de l'être, ce qui n'est pas le cas ici. Néanmoins, Serval est bien un mutant car il est né avec des facultés semblables à celles d'un animal: il reconnaît les gens à leur odeur d'où possibilité de suivre un être vivant à la trace, a un instinct phénoménal qui lui permet de percevoir un danger avant qu'il n'arrive mais aussi, et surtout, un métabolisme qui permet à ses blessures de se cicatriser et de guérir en un temps record ce qui le rend quasi-invulnérable. D'aucuns diront que Serval est une brute sans coeur; au contraire, il a un coeur gros comme ça, mais il a toujours été si solitaire, si renfermé, qu'il n'aime pas qu'on s'apitoie sur lui et préfère passer pour une brute plutôt que pour un martyr.

Xavier "Wolvie" Hanart - Palaiseau



 

 
 
 
 



Créer un site
Créer un site