Comics-Lug sur Facebook



 

Voici venir les Avengers  (Article de Francis Saint-Martin paru dans Scarce 49 de l'hiver 1996)



En octobre 1961, quand Stan Lee signe le bon à tirer de Fantastic Four 1, il est loin de se douter que ce modeste paraphe serait l'élément fondateur de l'univers de bande dessinée le plus riche qui soit.



Conçu comme un plagiat maison de la série phare de DC, Justice League of America, Fantastic Four va entraîner une petite maison d'édition au sommet d'une grande réputation de créativité. Rapidement, la formule fonctionnant, Stan Lee convient d'ajouter à cette famille de surdoués des compagnons qui profiteraient eux aussi du nouvel engouement du public pour les super-héros. Les bandes traditionnelles de la firme sont ainsi remplacées peu à peu par des nouveautés. Ainsi, Ant-Man, sans son costume, exécute un galop d'essai dans Tales of Astonish 27 (janvier 1962). Mais c'est surtout la création du Hulk qui marque ce début d'année (Incredible Hulk 1, mai 1962), même si le personnage ne connaît pas le succès espéré et disparaît après six comics (ce n'est pas pour autant qu'il quitte l'univers Marvel et, d'une façon ou d'une autre, on le reverra). Août est plus prolifique avec la naissance simultanée de Spider-Man et de Thor, respectivement dans Amazing Fantasy 15 et Journey into Mystery 83 (on sait que ces deux héros encombrent toujours les présentoirs des boutiques de nos jours...). En mars 1963, un fabriquant d'armes, blessé lors d'une tournée au Vietnam, doit, pour sauver sa vie menacée par un éclat d'obus fiché dans sa poitrine, se construire une armure métallique sans laquelle il ne pourrait plus vivre ; rapidement, l'armure grise et ferreuse de Iron Man de Tales of Suspense 39 se transforme en un survêtement d'or et d'airain. Strange Tales 110, en juillet de cette même année, nous présente un étrange individu dont les talents magiques s'exercent dans des dimensions ignorées par ses contemporains : le Dr Strange de Steve Ditko s'apprête à vivre des aventures extraordinaires... et inégalées à ce jour. Enfin, et avant d'arriver en avril 1964the Man without Fear s'élance d'un immeuble à l'autre à peine muni de sa canne lasso, il nous faut évoquer la fin de l'année 1963, où le mois de septembre est fertile pour notre maison aux idées.


On voit paraître un comic book intitulé X-Men (et nous savons tous ce que ce terme recouvre aujourd'hui où ces personnages sont devenus pléthoriques et incontournables, même si souvent lassants !) au côté duquel trône dans les kiosques une autre nouveautés, Avengers.




A l'instar de DC Comics, qui utilisait astucieusement ses personnages et leurs pouvoirs spécifiques dans des publications qui rassemblent pour vivre des aventures communes, on pensa chez Marvel qu'il ne serait pas ridicule de regrouper les personnages issus de publications différentes pour créer un nouveau titre mettant en valeur leurs talents combinés. A l'exception de Spider-Man et du Dr Strange qui jouissaient déjà d'un statut à part, leurs aventures et surtout leurs capacités semblant fort éloignées du reste du sérail (bien qu'ils puissent être appelés à la rescousse si besoin était), il restait cinq héros de disponibles. Il fut décidé de les associer.


Loki, le dieu nordique de la perfidie, n'avait de cesse que de discréditer son demi-frère Thor aux yeux de leur père, Odin. Une nouvelle fois son esprit imaginatif et retord lui fit élaborer une stratégie compliquée pour arriver à ses fins. Présentant Hulk comme un danger public, alors que le brave écervelé ne pensait qu'à sauver son prochain, il s'assura de l'intervention de Thor pour juguler la menace, lui faisant ainsi commettre une terrible erreur de jugement. Mais l'affaire ne put se passer en famille et Rick Jones, en essayant d'avertir les Fantastic Four, rameuta rien moins que Iron Man, Ant-Man et Wasp. Pendant que Thor combattaient Loki, débusqué sur Asgard, les autres tentèrent d'arrêter le titan vert. Thor de retour et l'ultime traîtrise de Loki révélée, les héros présents décidèrent de créer sur le champ une association destinée à parer aux éventuelles menaces du futur. Hulk, curieusement, jura lui aussi de s'intégrer au groupe et de former avec The Wasp, Ant-Man, Thor et Iron Man les Avengers.


On le voit le scénario de Avengers 1, bien à la manière de Lee et Kirby, ne laisse guère le temps de souffler à ses lecteurs. Pourtant il faut bien avouer que la version de Hulk qui nous est ici présentée est pour le moins iconoclaste. On a du mal à imaginer le monstre versatile s'associant aux autres héros qui, de fait, s'affirmaient les protecteurs de ceux qui n'avaient de cesse de le tourmenter. De même, tout en acceptant le postulat de base qui veut que la clairvoyance d'un héros soit toujours supérieure à celle du vulgum pecus, il paraît bien peu probable que les autres Avengers aient pu faire aussi rapidement abstraction de la menace que représente leur compagnon. Stan Lee réalisa lui aussi que cette compagnie n'était pas logique et que cette alliance contre nature ne tiendrait pas bien longtemps. Par conséquent, dès le second numéro, deux mois plus tard, le titan vert quitte l'équipe, non sans avoir lui aussi participé à la lutte contre le Space Phantom qui, pour préparer l'invasion de la Terre par sa race, entendait tester ses qualités en s'en prenant aux Avengers, déjà considérés comme nos anges tutélaires par les extra-terrestres ! Hulk ayant préféré reprendre sa liberté, le but avoué de l'équipe restante fut la surveillance et l'éventuelle capture du monstre, enfin jugé trop dangereux pour pouvoir être laissé en liberté (ce revirement recoupant de fait la pensée orthodoxe de Marvel et refondant le personnage dans le moule initial). L'interlude de ces deux épisodes composait ainsi une première aberration dans un univers en devenir qui ne serait plus en peine de contradictions.


A suivre...


 


Voir aussi : Voici venir les Avengers (2) et (3) / fiche de Ant-Man / Hulk in Strange 114 / Iron Man in Strange 48 / Fiche Avengers / Captain America / Couvertures de Jack Kirby / Fiche Iron Man / Hulk / Iron Fist Scarce 43 (1) / Iron Fist (2) / Iron Man / Iron Man 1 à 115 / Iron Man in Tales of Suspense / Jack Kirby / L'Age d'Argent des comics / Les comics américains / Fiche Captain America / Fiche Pym Henry / Stan Lee / Lee in Comic Box HS 3 / Stan Lee raconte Hulk / Lee raconte les Vengeurs / Steve Ditko / Fiche de Ultron / Ant-Man aux éditions Lug / La Vision dans Scarce 49 / La Guêpe / L'Homme Fourmi (Pop Corn 15)  /  Hulk : trois acteurs pour un rôle(1)  /  Hulk : 3 acteurs pour un rôle (2)  /  Bob Harras  /  Steve Englehart  /  Les avatars de Ant-Man  /  Le manoir et le quinjet des Vengeurs
 
 
 



Créer un site
Créer un site