Fantask 1 en PDF
Comics-Lug sur Facebook



 

Article paru dans Titans 145 de février 1991     Titans 145 de Semic
 

Les Nouveaux Mutants changent de look !



Rob Liefeld prend la suite de Blevins dans les Nouveaux Mutants. Il y a encore quelques années, Rob Liefeld n'était qu'un fan dont le rêve était de devenir dessinateur de comics. "J'avais envoyé des échantillons de mon travail à Marvel et DC", se rappelle-t-il. Finalement, il décida de tenter une approche plus directe en se rendant à la première Wonderful World of Comics Convention en Californie. C'était en 1987. "Un de mes amis, qui travaillait dans la branche, m'avait demandé si j'irais et j'avais répondu que non. J'ai raccroché et je me suis dit que ce week-end là, je n'avais rien de prévu et qu'il y aurait là-bas des gens de Marvel...". Alors, il décida d'y aller. Il commença par éviter le stand Marvel : "J'avais l'intention de m'adresser à des boîtes moins importantes. Je pensais Marvel inaccessible. Et puis, j'ai quand même demandé à Mark Gruenwald s'il avait le temps de jeter un coup d'oeil sur mes dessins. Il l'a fait et m'a dit qu'il pourrait me faire travailler sur des personnages de Marvel Universe. Je n'arrivais pas à y croire ! C'était trop beau !".


Ce n'est que plus tard, alors qu'il travaillait pour DC que Rob reçut un coup de téléphone du rédacteur en chef chargé des Nouveaux Mutants, Bob Harras. "Je me souviens du jour où il m'a appelé. Je venais juste de me lever, il était heures et demi du matin, je prenais mon petit déjeuner. Il a dit : "Salut, Rob, c'est Bob Harras à l'appareil". Il voulait savoir si je voulais faire un essai sur les Nouveaux Mutants. J'ai répondu oui, bien sûr ! Il m'a fait faire quelques pages d'essai et il a été satisfait. Il a commencé par me faire travailler sur Facteur-X puis sur les X-Men et puis, en 1989, j'ai attaqué les Nouveaux Mutants". La sage des Nouveaux Mutants en Asgard atteint son point culminant dans l'épisode de ce mois-ci, c'est à dire juste avant l'arrivée de Rob Liefeld qui décrit les deux premiers numéros qu'il a dessinés comme "un épilogue à cette aventure. Dans mon premier épisode (mars), j'introduis de nombreux nouveaux personnages et des éléments d'intrigue. Dès le deuxième (avril), l'action démarre. J'espère que ça va plaire aux lecteurs".


Quand on demande à Rob Liefeld quel personnage des Nouveaux Mutants il préfère, il répond : "jusqu'à présent, Rusty et Skids. Ils me font penser à une version moderne de Johnny et Jane Storm (des Fantastiques), l'un contrôle le feu et l'autre, un champ de forces. Big Bang est très marrante à dessiner. Ainsi que Warlock. Je vais devoir me familiariser avec Rictor et Rocket, mais je les trouve tous sympathiques".


Travailler en collaboration avec Louise Simonson (la scénariste des NM) l'enthousiasme aussi beaucoup. "Ses scénarios sont superbes et elle est tellement précise qu'il est très facile de travailler avec elle".


Rob Liefeld juge que l'apparence des personnages est très importante. "La première chose que j'ai demandée à Bob quand j'ai commencé la série a été la permission de changer le costume de Solar qui était le seul que jé n'aimais vraiment pas, il m'a répondu : "Pourquoi ne pas revoir leur look à tous ? J'ai envoyé plusieurs croquis. Ceux qui ont été retenus donneront une unité à l'équipe". Chacun des Nouveaux Mutants portera un uniforme d'une couleur différente et l'individualisera à sa manière. "J'ai acheté des magazines et en ai empruntés à ma soeur pour trouver les accessoires que chacun choisirait". En outre, ces uniformes peuvent être adaptés aux conditions climatiques :"Si les Nouveaux Mutants se retrouvent dans la jungle, dans un endroit chaud, les manches et le bas des pantalons pourront être enlevés (grâce à un système de fermeture Eclair). Par contre, s'ils sont dans l'Antarctique, j'aimerais que des coupe-vent puissent sortir de leur col". "Avec Big Bang, je me marre : c'est ce que portait Madonna en 1983 ! Sa coiffure va changer. Je pense lui enlever son kiki dans les cheveux. Par contre, j'aime ses lunettes... Ils vont tous ressembler à des adolescents des années 90 !".


Il est clair que pour Rob Liefeld, il est primordial que les séries gardent toujours un look actuel. Il pense qu'une grande part du suucès des X-Men est dû à celà : "Chris (Claremont) veille toujours à ce qu'ils restent dans le coup. Ils n'ont pas l'air de personnages sortis des sixties. Ils suivent la mode. Quand je lis d'autres séries, je me dis que les personnages font année soixante-dix".


Ce qu'il admire aussi, c'est que "Chris et Louise (Simonson) trouvent toujours un lapin à faire sortir de leur chapeau. On ne s'ennuie jamais en lisant leurs histoires !".


Nous avons lu des commentaires de lecteurs américains. Dans l'ensemble, ils aiment beaucoup le style de Liefeld... A vous de juger dès le mois prochain !


                                                                                    Tiré de Marvel Age de mars 90


 
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site