Comics-Lug sur Facebook




 

Les Gardiens de la Galaxie

An 3015 Après Notre Ere (Article de Titans 6 de janvier 1977)

 
Ces quelques lignes pour vous familiariser avec la terre du XXX siècle, puisque la saga des GARDIENS DE LA GALAXIE va s'y dérouler.


Comme vous l'avez probablement remarqué, ce monde n'a qu'un lointain rapport avec le nôtre. Il n'est plus question de faim dans le monde, ni de pénurie de matières premières, non plus que d'inflation ou de chômage... toute cela parce que les Badoons ont résolu à leur manière le problème de la surpopulation. Seule la main-d'oeuvre fait cruellement défaut.


Il n'y a plus que cinquante millions de survivants. Certes, c'est plus qu'il ne faut pour taper une belote, mais cela ne représente guère qu'un soixantième de la population actuelle.



Mais voyons un peu comment les choses se présentaient avant l'arrivée des Badoons. La terre surpeuplée avait envoyé des colons s'installer sur trois des neuf planètes du système, ainsi que sur une quatrième, gravitant autour de l'étoile la plus proche, Alpha du Centaure.


Mercure, la plus petite de ces planètes et la plus rapprochée du soleil, abritait une colonie de mineurs descendants des hommes et dont les gènes avaient été modifiés afin de résister à la chaleur torride (environ 400 degrès Celsius) et au froid intense des interminables nuits. Bien que minuscule, cette planète devait avoir une importance considérable dans l'évolution de l'humanité. C'est grâce à ses sources d'énergie abondantes que la physique harkovienne devint une science appliquée, que l'homme put dépasser la vitesse de la lumière et voyager dans le cosmos.



Pour autant que nous le sachions, tous les colons de Mercure ont été massacrés par les frères de Badoon.


Ni Vénus ni Mars ne furent colonisées, car aucun ingénieur ne put venir à bout du problème que posaient l'énorme pression atmosphérique de Vénus et ses températures avoisinant 800 degrès Celsius. Quant à Mars, les Terriens l'apprirent à leurs dépens en 2201, elle était déjà peuplée.




Pour en venir à Jupiter, l'environnement au sol était invivable. Aussi construisit-on ces cités enfermées dans des bulles de plexiglass et flottant dans l'atmosphère. A partir de ces observatoires, les congénères de Charlie-27 étudièrent plus à fond Jupiter elle-même et quelques autres planètes, dont Saturne, Uranus et Neptune.
 

L'évènement scientifique de cette période fut probablement la création, à partir de silicones, d'une nouvelle race humanoïde qui devait par la suite peupler la colonie terrienne de Pluton, aux confins du système solaire. Bien que créés à l'image de l'homme, ces êtres de cristal, hommes et femmes, n'ont que peu de points communs avec leurs ancêtres. Leur système reproducteur et leur croissance diffèrent notablement des nôtres. Martinex vous informera plus amplement en vous parlant de sa jeunesse.


Par un hasard favorable, les conditions de vie sur Centaure IV étaient identiques à celles de la terre. La planète était habitée par une race d'hommes à la peau bleue, dont le mode de vie rappelait celui des Indiens d'Amérique avant sa conquête. Actuellement, Yondu est le seul héritier de cette civilisation, puisque les Badoons ont exterminé les Centauriens en même temps que les colons terriens.



Ceci nous ramène à la terre dont l'évolution scientifique dépasse l'imagination la plus folle. Elle a connu l'ivresse de la conquête spatiale, et, pendant huit ans, elle a gémi sous le joug de l'envahisseur. Ces terriens de l'an 3015, aigris et sans ressort, feront-ils renaître leur planète de ses cendres? C'est ce que nous verrons.


Mille quarante ans après nous, le futur se dessine à peine.


 

Voir aussi : Steve Gerber / Roger Stern /  Fiche des Gardiens de la GalaxieStar Lord  / 
 
 
 
 



Créer un site
Créer un site